LE FIL

Cuvée hommage

Une étiquette de vin qui ne se dévoile qu’en un éclair

Samedi 30 janvier 2021 par Alexandre Abellan

Cette étiquette réussit « un clin d’œil subtil à la personne qui aurai certainement pu créer ce vin » indique Cédric Carcenac.
Cette étiquette réussit « un clin d’œil subtil à la personne qui aurai certainement pu créer ce vin » indique Cédric Carcenac. - crédit photo : Domaine Carcenac
Le temps d’un clin d’œil innovant et émouvant, un vigneron du Tarn rend hommage à son père disparu sur une cuvée spéciale.

« Une étiquette blanche qui cache bien son jeu » résume le vigneron Cédric Carcenac, à la tête du domaine familial Carcenac (75 hectares de vignes à Montans, dans le Tarn). En mémoire à Joseph Carcenac, son père, le jeune vigneron commercialise une cuvée dont l’étiquette semble, de premier abord, épurée au possible, étant blanche avec le nom Joseph imprimé en noir, mais qui révèle le visage du vigneron disparu, si une photo est prise avec un flash (voir ci-dessous l'effet avant/après flash).

« Ce n’est pas forcement une cuvée hommage, mais plutôt une cuvée destinée à partager et faire vivre de bons moments » explique Cédric Carcenac, qui a cherché une représentation sobre et subtile. Cette innovation a été proposée par la graphiste tarnaise Célia Molinier, qui a mis à profit une encre qui n’apparaît qu’à forte luminosité (une technologie créée par l’imprimeur suisse Lorenz Boegli).

"Une émotion"

Produite en IGP Tarn avec un prix de vente de 18,50 €, cette cuvée se distingue par sa composition, 100 % syrah, et son élevage en cuve ovoïde, Flextank. Le tout afin de proposer « un vin différent, qui s’attache à faire vivre une passion que mon père partageait avec un cépage, la syrah » indique Cédric Carcenac, pour qui cette cuvée « transmet une émotion par son emballage, son histoire mais surtout son profil ».

Cette idée d’un cuvée Joseph est née au sein de la famille Carcenac en 2017. Cette année, « notre domaine a été frappé par deux drames. Le décès brutal de mon père, Joseph, et un énorme incendie qui a détruit la totalité de la cave, du matériel et de son vin » se rappelle Cédric Carcenac, ajoutant qu’« heureusement notre famille installée depuis plusieurs génération s’est serré les coudes pour relever le défi de cette reconstruction ».

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé