LE FIL

Crise covid

-1 milliard € de chiffre d’affaires et +400 kg/ha pour la Champagne en 2020

Mardi 26 janvier 2021 par Aude Lutun

Maxime Toubard et Jean-Marie-Barillère font le point sur les commercialisations 2020, et leurs impacts sur les rendements.
Maxime Toubard et Jean-Marie-Barillère font le point sur les commercialisations 2020, et leurs impacts sur les rendements. - crédit photo : Aude Lutun (archives juillet 2019)
Le Comité Champagne vient d’annoncer les chiffres de l’année passée : - 18 % en volume et une perte d’un milliard de CA. Une baisse moins importante que prévue. Entraînant un déblocage de 400 kg/ha au 1er février 2021.

Il serait exagéré de croire que les deux co-présidents du Comité Champagne sont satisfaits des résultats de l’année 2020. Mais ils auraient probablement signé, lors de l’été 2020, pour ce bilan moins mauvais que prévu. « Moins 18 % en volume avec 245 millions de cols vendus, cela reste une année noire, mais c’est au-dessus de nos prévisions » confirme Jean-Marie-Barillère, le président de l’union des maisons de Champagne.

Ce sont les résultats de décembre 2020, un mois important pour cette filière, qui ont permis de contenir la baisse. Ce dernier mois de 2020, les ventes ont en effet « seulement » baissé de 5 %, par rapport à décembre 2019, avec une stabilité à l’export et -7 % en France. Les ventes en France ont été plus impactées en 2020 que celles à l’export, principalement en raison de la fermeture des cafés et restaurants, qui sont un vecteur de vente plus important dans l’Hexagone qu’à l’étranger, et surtout par l’absence des touristes à Paris.

Déblocage de 400 kg/ha

L’engagement interprofessionnel 2020 avait été de fixer un niveau de vendange qui remplace les sorties. La vendange 2020 a donc été de 8 000 kg/ha (contre 10 200 kg/ha en 2019), ce qui correspond à des ventes de 230 millions de cols. Les ventes ayant atteint 245 millions de bouteilles, il a été décidé de procéder à un déblocage de 400 kg/ha au 1er février 2021 pour atteindre un volume tirable de 8 400 kg/ha. « Pour la vendange 2021, on remet les compteurs à zéro, précise Maxime Toubard, président du syndicat général des vignerons. Nous verrons où en sera la filière en juillet 2021 ».

Revenir à des ventes à 300 millions de cols, comme en 2019, reste illusoire pour 2021. Les deux co-présidents sont toutefois optimistes sur la capacité de rebond de la Champagne quand la crise sanitaire sera passée. Et ils rappellent que les enjeux environnementaux ne seront pas revus à la baisse malgré la crise. Le Comité Champagne maintient son objectif de zéro herbicide en 2025 et de 100 % des exploitations certifiées en 2030. « Cela ira plus vite, prévoit Jean-Marie-Barillère. Je suis surpris par la réponse positive des vignerons à nos objectifs. 30 % des vignes sont certifiées en 2020 et le cap des 50 % devrait être atteint en 2021 ». Le bio figure-t-il parmi les objectifs majeurs ? « Non, nos priorités sont la baisse des intrants et la neutralité Carbone », conclut Jean-Marie Barillère.


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé