LE FIL

Trucs et astuces

Comment s’en sortir avec 450 grammes par hectare de glyphosate par an ?

Jeudi 14 janvier 2021 par Marion Bazireau

L’application de glyphosate va devoir être raisonnée en fonction de la présence d’adventices vivaces.
L’application de glyphosate va devoir être raisonnée en fonction de la présence d’adventices vivaces. - crédit photo : IFV
L’IFV vient de publier une plaquette pour aider les viticulteurs à adapter leur stratégie de lutte contre les mauvaises herbes conformément au plan de sortie du glyphosate engagé par le gouvernement.

Avec la nouvelle restriction à 450 grammes par an et par hectare, en lieu et place des 2 160 g par an et par hectare, préconisée par l’Anses, les viticulteurs vont se retrouver dans l’impossibilité de réaliser deux applications de glyphosate par an.

« Il va falloir raisonner son apport en fonction de la présence ou non d’adventices vivaces, chiendent ou liseron, contre lesquelles les produits de prélevée ne sont pas assez efficaces » indique l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV), dans une plaquette publiée ce 13 janvier.

Les ingénieurs de l’IFV recommandent aux viticulteurs qui souhaitent garder une application de glyphosate pour détruire les vivaces en juillet de gérer la flore par un travail du sol en amont, durant l’hiver et au printemps. « La première étape consiste à réaliser un cavaillon en octobre-novembre et de procéder à un décavaillonnage léger en février-mars pour éviter de toucher les racines » précisent-ils. « On procèdera ensuite à un ou plusieurs passages de lames bineuses en mai-juin pour fragmenter la terre et dissocier les mottes des racines des adventices ».

Limiter le développement du couvert

Même sans vivaces, la nouvelle dose autorisée ne suffira selon l’IFV pas à détruire un couvert végétal fortement développé en sortie d’hiver. Il va falloir travailler le sol à l’automne et réaliser un cavaillon pour sécuriser l’application de glyphosate. « Cette dernière pourra se faire en sortie d’hiver, en février-mars, en association avec un herbicide de prélevée ».

Si l’herbe réapparaît en mars ou en avril, il faudra désherber mécaniquement avec une décavaillonneuse ou des lames bineuses, en envisageant plusieurs passages selon les conditions climatiques.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
Je Le 15 janvier 2021 à 00:20:10
Je réponds à la vache Tu n es même pas capable de mettre quelque chose dans ton assiette Et puisque que tu es si fort retroussé les manches ret viens m aider
Pierrot (Marcel) Le 14 janvier 2021 à 20:57:52
J'invite tous les beaux parleurs et les donneurs de leçon du net a venir nous faire voir dans les coteaux de quoi ils sont capables avec une pioche... Toujours pareil, les conseilleurs ne connaissent rien a la viticulture, les ministres non plus d'ailleurs...
La vache Le 14 janvier 2021 à 18:05:59
Mettez y des moutons.!! Mais la terre et l'herbe sont tellement empoisonnés qu'ils risquent d'en crever !!! Saloperie d'humains. OZET
Popeye76 Le 14 janvier 2021 à 17:29:09
Fait on du vin seulement depuis l'avenement du glypho???le travail du sol presente beaucoup d'interets dans la vie du sol et facilite la penetration des pluies!!!!il faut arreter de voir les contraintes sans regarder les benefices!!!quand les associations de consommateurs ruineront les reputations des viticulteurs a causes des residus de phytos ils n'auront plus qu'a arracher les vignes ou passer en bio!
Valérie Murat Le 14 janvier 2021 à 13:35:11
Quoiqu il en soit, Il n y aura aucun contrôle comme a l cvoutume en viticulture qui repose sur la chimie de synthèse. Les vignerons accro à la chimie continueront de bombarder leurs parcelles en toute impunité.
La vache Le 14 janvier 2021 à 13:23:09
Putain. C'est 450 g de mort !!! Qu'on leur interdise cette saloperie et qu'ils se baissent pour enlever à la main ce qui les gène tant.!!! Et comment faisait le paysan avant sque ces saloperies existent ??? Une bèche et de la vertu !! Un peu plus de savoir et de sagesse.!! Connerie des hommes !! La facilité conduit à la mort !!
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé