LE FIL

Le projet fait tiquer

Pas d’éoliennes pour les climats de Bourgogne et son vignoble UNESCO

Samedi 05 décembre 2020 par Alexandre Abellan

« C’est notre mission, en tant qu’organisme chargé de veiller à la préservation et à la transmission de ce patrimoine à la valeur universelle inestimable, de signaler aux services de l’Etat et à la population l’existence de ces risques » rappelle Gilles de Larouzière.
« C’est notre mission, en tant qu’organisme chargé de veiller à la préservation et à la transmission de ce patrimoine à la valeur universelle inestimable, de signaler aux services de l’Etat et à la population l’existence de ces risques » rappelle Gilles de Larouzière. - crédit photo : Armelle photographe
Le projet d’installation de 18 éoliennes ne passe pas pour la filière des vins de Bourgogne, qui rappelle ses engagements dans la protection du paysage classé au patrimoine mondial de l’humanité.

« Certaines éoliennes seront visibles depuis la zone inscrite. Ceci est incompatible avec un site inscrit au Patrimoine mondial » alerte l’Association des Climats du Vignoble de Bourgogne, qui dénonce dans un communiqué « les atteintes portées par les projets d’implantation [des Grands Communaux], par la société RES, de 18 éoliennes de 180 mètres de haut sur et autour du site inscrit au Patrimoine mondial et de sa zone de préservation paysagère appelée zone tampon ».

« Avec l’inscription, l’Etat se porte garant de la préservation de l’intégrité et de l’authenticité du site inscrit qui, rappelons-le, l’est au titre des "paysages culturels" » rappelle Gilles de Larouzière, le président de l’Association des Climats du Vignoble de Bourgogne, qui s’inquiète d’impacts sur « certains paysages et lieux emblématiques, comme le cirque du bout du monde près de Saint-Romain, le panorama de la montagne des 3 Croix à Santenay, la butte de Corton, ou encore des vues depuis des villages comme Pommard, Auxey-Duresses, Meursault ou encore Beaune ».

"Absence totale de concertation"

Prévoyant des implantations sur les climats des « Grands Communaux » (commune de Saint-Jean-de-Boeuf) et de « Chaume des communes » (commune d'Antheuil, entre Ivry-en-Montagne et Saint-Romain), ces projets « menacent l’authenticité des paysages du site inscrit au Patrimoine mondial, en rendant visible ces éoliennes depuis le site inscrit ». Pour l’Association des Climats du Vignoble de Bourgogne, le promoteur n’a pas suffisamment pris en compte les impacts paysagers de son projet sur le paysage protégé. « A ces points s’ajoute une absence totale de concertation. Contrairement à ce qui a été dit, à aucun moment la société RES n’a consulté l’Association des Climats, pourtant coordonnateur de la gestion du site » conclut amèrement le communiqué, indiquant que l’Association des Climats se donne « un rôle de "Gardien du temple" mais pas de "mise sous cloche" ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé