LE FIL

Adaptations Covid-19

Le salon Vinexpo Shanghai reporté à 2021 et digitalisé en 2020

Mercredi 30 septembre 2020 par Alexandre Abellan

« Avec Vinexposium.Connect, nous nous adaptons à un contexte contraint et inaugurons un outil puissant au service de tous les professionnels de la filière » déclare Rodolphe Lameyse dans un communiqué de presse.
« Avec Vinexposium.Connect, nous nous adaptons à un contexte contraint et inaugurons un outil puissant au service de tous les professionnels de la filière » déclare Rodolphe Lameyse dans un communiqué de presse. - crédit photo : Vinexpo Shanghai 2019
Si Vinexposium ne mise pas sur des évènements business numériques, l’organisateur compte développer une offre de mise en avant digitale. Dont le lancement est accéléré pour répondre à l’annulation de son rendez-vous en Chine.

Confirmant le report en 2021 du salon physique Vinexpo Shanghai, le groupe Vinexposium annonce maintenir un rendez-vous digital en 2020. « La deuxième édition de Vinexpo Shanghai qui aura lieu du 21 au 23 octobre se transforme en un événement 100 % digital » annonce un communiqué.

Alors que le contexte sanitaire mondial reste hautement incertain (avec son lot de quarantaine et de restrictions aux déplacements), les organisateurs préfèrent annuler l’évènement face au risque d’un salon trop sino-chinois, avec une majorité d'exposants chinois et quelques représentants/importateurs locaux pour représenter les marques étrangères ne pouvant se déplacer. Une grille de lecture que ne partage pas le salon ProWine Shanghai, dont l’organisateur allemand annonce le maintien du 10 au 12 novembre prochain.

"Vinexposium Connect "

« Dans un contexte qui ne permet pas la tenue d’un événement physique, Vinexposium saisit l’opportunité de lancer sa nouvelle plateforme digitale Vinexposium Connect » rebondit le groupe français. Mettant en ligne les conférences et masterclasses qui alimentent les évènements des salons Vinexpo (sous la marque Vinexpo Academy), l’organisateur de salons propose des échanges avec des sommeliers internationaux et des analystes face aux conséquences économiques du coronavirus. Le tout afin de constituer une nouvelle vitrine mondiale à ses clients (sont déjà annoncés les vins du Chili et de la Napa Valley). Vinexposium « continue ainsi à soutenir coûte que coûte les échanges et le business entre territoires viticoles et marchés internationaux » ajoute un communiqué.

Prenant la forme d’une plateforme de contenus, Vinexposium Connect n’a, pour l’instant, pas l’ambition de créer des salons virtuels comme HopWine ou Vinovirtual. « En tant que professionnel, je suis sceptique sur le business model qui est derrière. C’est aujourd’hui un pis-aller dans la filière, qui ne peut se passer sur le long terme de rencontres physiques. Nous verrons si cela fonctionne, quitte à envisager des partenariats ensuite » confiait récemment à Vitisphere le directeur de Vinexposium, Rodolphe Lameyse.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé