Accueil / Oenologie / La tonnellerie maintient son chiffre d'affaires

Jusqu'ici tout va bien
La tonnellerie maintient son chiffre d'affaires

L'an passé, la bonne performance des tonneliers en Europe a compensé leurs pertes en Californie ou en Australie, régions touchées par les incendies. Confiants pour 2020, ils s'inquiètent déjà de leurs résultats en 2021.
Par Marion Bazireau Le 30 septembre 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La tonnellerie maintient son chiffre d'affaires
La covid ne devrait pas impacter les ventes de barriques en 2020. Les tonnelliers sont beaucoup plus inquiets pour 2021. - crédit photo : Creative Commons
E

n 2019, les 58 adhérents à la Fédération des Tonneliers de France ont vendu 658 000 unités pour un chiffre d’affaires de 494,4 millions d’euros. « Nous avions redouté une année difficile, notamment en raison des incendies en Californie puis en Australie, mais les résultats en Europe sont venus compenser les baisses sur ces marchés » commente Jean-Luc Sylvain, Président de la Fédération des Tonneliers de France.

Le marché favorable du cognac, où les ventes de fûts neufs en France ont augmenté de 4,9%, a compensé la baisse de 2,2% enregistrée par la tonnellerie à l’export, marché sur lequel elle écoule 65% de son volume. En valeur, l’engouement pour les barriques de grand volume a permis une croissance de 8,6% sur le marché domestique et de 2,7% ailleurs.

« La France continue d’occuper la tête du Top 5 des marchés (35% en volume, 32% en valeur), talonnée par les Etats-Unis (28% en volume, 30% en valeur), et suivie de loin par l'Espagne (8% en volume, 7% en valeur), l’Australie et l'Italie (6% en volume, 6% en valeur, dans ces deux pays) » indique la Fédération.

Sur l’Europe, les tonneliers progressent de 3% en volume et de 8% en valeur. A l’exception de la Nouvelle-Zélande, tous leurs marchés sont en revanche à la baisse dans l’hémisphère Sud. La Chine est également en net recul, avec une chute de 27% en volume.

Confiants pour 2020, très inquiets pour 2021

Avec 1 810 unités, les ventes de grands contenants, cuves et foudres de plus de 700 litres, reculent de 3% en volume. « Cette évolution doit être regardée avec prudence, ce marché étant par nature irrégulier » préviennent les tonneliers. Il avait en effet connu une hausse conséquente de 21% en 2018. Ramené à l’hectolitre, il est cependant quasi constant.

La filière a bon espoir de voir cette stabilité perdurer en 2020. « En revanche nous sommes beaucoup plus inquiets concernant 2021. Nombre de nos clients vont être confrontés à des difficultés de trésorerie dues à la chute de leurs ventes. Il est peu probable qu’ils soient en mesure de nous passer les mêmes commandes » conclut Jean-Luc Sylvain.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé