LE FIL

En demi-teinte

Vendredi 07 août 2020 par Marion Ivaldi-Sepeau

Venus sur une exploitation bio en Menetou-Salon, le Premier ministre et le ministre de l’Agriculture ont sans doute contenté la profession viticole en finalisant un plan qui aura mis quatre longs mois à se formaliser. La chauffe va tourner à plein (sans qu’on se préoccupe des débouchés des alcools et autres co-produits de la distillation) et les stocks pourront être financés. Reste que ces annonces sont financées sur le Plan national d’aides, soit de l’argent européen déjà mobilisé avant la crise. La viticulture ne bénéficie ainsi pas d’argent frais, simplement de l’autorisation d’avoir recours à des mesures qu’elle avait mises au placard.

Peut-être qu’avoir des données précises sur les emplois directs et indirects de la filière aurait été utile. Selon les médias nationaux, la crise subie par Airbus menace 400 000 emplois. Un chiffre qui parle à l’opinion publique et dans les couloirs des ministères. Pour le vin, aucun chiffre ne circule. D’ailleurs, la filière ne connait pas elle-même son nombre d’emploi directs et indirects. Vin et Société affiche 558 000 emplois directs et indirects sur son site. Le même depuis que le site de l’association existe. Pouvoir chiffrer les risques sur l’emploi afin de mieux convaincre de la nécessité d’un plan réellement ambitieux aurait sans doute été éloquent.

Par ailleurs, le plan laisse quelques vignobles sur le bord de la route. Les vignobles du Nord qui gèrent avec la meilleure précision possible leurs rendements n’ont que faire d’envoyer des vins à la distillation. Ils se trouvent de facto exclus d’une partie du soutien national, n’étant concernés que par l’aide au stockage. Certains responsables syndicats nationaux de la production ont peut-être eu des difficultés à trouver des mesures de soutien équitables pour toutes les régions viticoles. Reste que dela augure quelques débats bien pimentés

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé