LE FIL

En attendant le film

Le vin de table ronde dans la série Kaamelott

Samedi 25 juillet 2020 par Alexandre Abellan

Intitulé Spiritueux, le trente-troisième épisode de la saison 2 est disponible en DVD et rediffusé à la TV. Son script est publié aux éditions Télémaque.
Intitulé Spiritueux, le trente-troisième épisode de la saison 2 est disponible en DVD et rediffusé à la TV. Son script est publié aux éditions Télémaque. - crédit photo : Calt/Dies Iræ
A défaut de pouvoir découvrir le film Kaamelott au cinéma ce 29 juillet, retour sur les dégustations de « rouquin » et autre « picrate » dans les épisodes télévisés. Le vin y oscillant entre le ressort humoristique sur la médiocrité de la viticulture bretonne et le révélateur des personnalités des protagonistes.

Souvent à table, les héros de la série Kaamelott d’Alexandre Astier y mange autant qu’ils y boivent. Dès son court métrage Dies Irae de 2003, l’auteur-réalisateur Alexandre Astier met le vin à la table du roi Arthur qu’il incarne. Il s’agit alors d’une cuvée toscane, le royaume breton se fournissant en vin auprès de l’empire romain. Du moins jusqu’à l’épisode Spiritueux de la deuxième saison de Kaamelott, où le fournisseur romain devient breton, causant une séance de dégustation particulièrement mémorable.

Convoquant trois vignerons, le roi Arthur passe en revue leur production, mais ne dépasse pas le constat que « le pinard est immonde », même avec l’expertise gastronomique du chevalier Karadoc (joué par Jean-Christophe Hembert). « Mais il est pas immonde, Sire ! Faut arrêter d’jouer les fines bouches hein ! » rétorque le paysan Roparzh (interprété par Gilles Graveleau). Demandant un effort à leur souverain, la délégation paysanne joue la carte du local : « il me semble que c’est quand même le minimum de s’intéresser aussi aux petites exploitations locales » lance le paysan Belt (joué par François Morel), pour qui « vous avez pas pris le temps de vous habituer au fruit ».

"Le raisin vient un peu plus acide"

Oscillant entre l’âcre et l’âpre, le profil organoleptique des vins bretons est difficilement défendu par ses propres producteurs. « On n’a pas le même soleil qu’à Rome nous. Ici le raisin, il vient un peu plus… Un peu plus acide » tente le paysan Guéthenoc (interprété par Serge Papagali). Devant la médiocrité de la production bretonne (« donc il n’y en a pas un pour racheter l’autre »), le roi Arthur clôt une séance de dégustation où la modération n’aura pas été de mise, ses participants étant finalement tous joyeusement saouls. L’occasion pour le paysan Guethenoc de laisser tomber ses habituelles revendications syndicales et de reconnaître au roi « un beau geste » à « nous acheter tout notre vin… vu la merde que c’est ! »

Permettant de dévoiler des traits de personnalité insoupçonnés, les scènes d’ivresse se retrouvent notamment dans deux épisodes de la série. Dans l’épisode 31 de la saison 2, l’Ivresse, on découvre ainsi l’habituellement couard chevalier Bohort (Nicolas Gabion) prêt à en découdre avec un général saxon, ou le spartiate maître d’armes (Christian Bujeau) se lancer dans une surenchère d’histoires de beuverie.

In vino veritas

Episode pivot dans la saison 3, l’Ivresse 2 voit le roi Arthur et le chevalier Lancelot (Thomas Cousseau) tomber les masques. Le premier reconnaît sa fatigue à porter à bout de bras la quête du Graal sans l’appui d’aucun de ses chevaliers, tout en maintenant son idéal : tous les tirer vers le haut (« apporter la lumière, c’est pour que tout le monde y voit ! Si c’est juste pour ma tronche, je vois pas l’intérêt »). Tandis que le deuxième ne cache plus sa vision radicalement élitiste (« il y a les élus et puis il y a les autres »). Ces confessions d’ivrognes dégénèrent en combat, le seul à date opposant les anciens amis, qui rompront définitivement quelques épisodes plus tard. Prochain chapitre à découvrir dans les salles le 25 novembre prochain, la crise du coronavirus ayant reporté la sortie prévue ce 29 juillet.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé