Accueil / / Le Clos Vougeot donne de la voix et des bras pour soutenir les soignants
Le Clos Vougeot donne de la voix et des bras pour soutenir les soignants
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Bourgogne
Le Clos Vougeot donne de la voix et des bras pour soutenir les soignants

La Confrérie des Chevaliers du Tastevin et les Cadets de Bourgogne se mobilisent pour revigorer le personnel hospitalier mobilisé sur le front du covid-19, en préparant des colis repas et en revisitant leur répertoire musical.
Par Alexandre Abellan Le 26 avril 2020
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le Clos Vougeot donne de la voix et des bras pour soutenir les soignants
« Toujours là, ils veillent, quand on est chez soi, ils soignent, ils apaisent, c’est pour toi, pour moi » chantent les Cadets de Bourgogne.
C

omplétant les applaudissements reconnaissants chaque soir, le chant vigneron permet de saluer, et soutenir, l’abnégation des personnels médicaux luttant contre l’épidémie de coronavirus. Transformant la traditionnelle chanson bacchique Joyeux Enfants de la Bourgogne en Glorieux Soignants de la Bourgogne et du monde entier, la Confrérie des Chevaliers du Tastevin et les Cadets de Bourgogne clament « glorieux soignants de la Bourgogne,

Mais aussi de toutes les Régions,

Vous êt’ nos champions, championnes,

Infirmières, nous vous remercions !

Infirmières-ères, aide-soignants-ants, médecins, nous vous remercions ! »

Sur des paroles d’Arnaud Orsel et des arrangements musicaux de Jean-Bernard Guiboux, cette chanson revisitée est visible en ligne (voir ci-dessous), le chœur des douze hommes des Cadets de Bourgogne ayant enregistré à domicile ce nouveau titre de leur répertoire. « L’initiative est originale et marquante, tant la chanson connue de tous est réadaptée symboliquement à la crise. Ils ont, eux aussi, joué le jeu des outils digitaux pour partager leur soutien et permettre cette composition. C’est un chant qui, nous l’espérons, ira bien au-delà de la Bourgogne et touchera les soignants à travers le monde » déclare dans un communiqué Jean-Bernard Guiboux, le maître de Chapelle des Cadets de Bourgogne.

Colis gourmands

Pour soutenir moralement les soignants, la confrérie du Tastevin met également la main à la pâte en utilisant le cellier cistercien du château du Cols Vougeot pour préparer des colis gastronomiques envoyés aux hôpitaux avec l’association Vive la Bourgogne-Franche-Comté. « Contenant des produits symboliques de la gastronomie du territoire, des gougères au jambon persillé », ces paquets sont envoyés par les chevaliers du Tastevin depuis début avril « dans le strict respect des gestes bannières et des consignes sanitaires, équipés non pas de leurs robes rouges et de leurs bonnets carrés, mais de masques et de gants de protection adaptés » souligne un communiqué (voir photos ci-dessous).

600 colis ont déjà nourri le personnel soignant, d’autres seront envoyés « jusqu’à la fin du confinement a minima ». Alors, « ces femmes et ces hommes,

Quand on sortira,

Méritent un podium,

Une place de choix,

Je leur dis en somme,

Vous êtes notr’ destin,

Soignants de Bourgogne

Jamais ne se plaint » conclut le chant à la gloire des soignants.

 

Le visionnage de cette vidéo est susceptible d'entraîner un dépôt de cookies de la part de l'opérateur de la plate-forme vidéo vers laquelle vous serez dirigé(e). Compte-tenu du refus du dépôt de cookies que vous avez exprimé, afin de respecter votre choix, nous avons bloqué la lecture de cette vidéo. Si vous souhaitez continuer et lire la vidéo, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.
Lire la vidéo

Le chant de remerciement des Cadets de Bourgogne enregistrée en confinement.

 

Le cellier du Clos Vougeot accueille les préparations de colis par les bénévoles.

 

Ont bénéficié de ses colis les CHU de Dijon, les Hospices Civils de Beaune, les hôpitaux de Seurre, Arnay-le-Duc, Nuits-Saint-Georges, et les EPHAD de Beaune et Sauvageot de Nuits-Saint-Georges.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé