LE FIL

Mise en marché

Lancement du salon le plus virtuel et "le moins cher" de la filière vin

Jeudi 23 avril 2020 par Alexandre Abellan

« Certains de nos clients comme Cdiscount Casino, France Boissons et V&B seront présents sur la totalité du salon virtuel » précise Anaïs Laborde, la responsable du développement commercial Hopwine.
« Certains de nos clients comme Cdiscount Casino, France Boissons et V&B seront présents sur la totalité du salon virtuel » précise Anaïs Laborde, la responsable du développement commercial Hopwine. - crédit photo : Hopwine
« Salon virtuel et dégustations réelles » annonce le nouvel évènement HopWine, qui promet des rendez-vous numériques, des expéditions d’échantillons et une facturation calibrée sur les prises de contact réalisées pendant la semaine de l'évènement.

Se banalisant en cette période de confinement, les visioconférences s’invitent dans le monde des salons. « On avait depuis des années le projet de digitaliser la rencontre entre les vignerons et les acheteurs professionnels. L’idée est sortie des cartons avec les annulations et report en cascade d’évènements. C’était maintenant ou jamais pour lancer notre salon virtuel » résume Mathieu Lojkiewiez, le gérant de l’agence de communication Tyméo, qui co-fonde le salon virtuel HopWine. Du 18 au 25 mai prochains, un site dédié va accueillir les visiteurs professionnels parcourant la liste de cuvées et nouveautés proposées par les stands virtuels des caves coopératives, négociants et vignerons exposant. Pendant une semaine, la plateforme compte imiter les salons physiques classiques en permettant la visite libre et sans rendez-vous des acheteurs, ayant la possibilité de contacter les producteurs et metteurs en marché (par mail, téléphone, Skype, WhatsApp…).

Pour permettre les affaires, « il faut que les gens goûtent. Nous permettons une prise de contact virtuelle qui entraîne l’envoi d’un coffret d’échantillons des cuvées présentées » explique Mathieu Lojkiewiez, qui fait appel à l’expertise de la start-up Vinovae, qui co-fonde le salon et qui propose une offre de reconditionnement des vins en petits contenants (les Vinottes*). Au final, « les vignerons n’ont rien à faire. Le stand est monté en interne, les échantillons seront retirés à l’issue du salon et les expéditions seront réalisées par nos soins » précise l’organisateur.

290 €/stand

A date, HopWine compte 70 exposants validés. Les inscriptions seront closes ce 11 mai, avec l’objectif d’accueillir 100 stands et 1 000 acheteurs enregistrés. Avec des frais d’inscription de 290 euros pour les exposants (la visite étant gratuite), le salon HopWine sera facturé à chaque stand selon le nombre de contacts réalisés et d’échantillons expédiés. « Il s’agit du salon le moins cher du marché et du premier salon facturé selon son succès réel » s’enorgueillit Mathieu Lojkiewiez, qui reconnaît que l’initiative « ne remplacera pas les salons physiques, on aura toujours besoin de la chaleur du contact réel », tout en soulignant que l’initiative répond à certains défauts inhérents aux salons traditionnels (le coût fixe donc, mais aussi le temps perdu avec des visiteurs ne présentant un intérêt stratégique pour l’exposant, qui peuvent ici être filtrés dans les demandes d’échantillons et d’échanges).

A la fin de sa semaine d’exposition, les organisateurs feront le bilan de cette première. Seront alors étudiés le rythme de ce salon, la possibilité de nouer des partenariats, la question de pérenniser la place de marché…

 

* : Une bouteille de 75 cL permet de remplir 36 échantillons de 2 cL.



 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé