LE FIL

Haut-Rhin

Le lycée viticole de Rouffach confiné au 4.0

Vendredi 13 mars 2020 par Christophe Reibel
Article mis à jour le 16/03/2020 15:00:26

Le lycée viticole de Rouffach, situé en Alsace, est l'un des premiers lycées viticoles de France à devoir respecter les consignes interministérielles de fermeture dans le cadre de l'épidémie de coronavirus.
Le lycée viticole de Rouffach, situé en Alsace, est l'un des premiers lycées viticoles de France à devoir respecter les consignes interministérielles de fermeture dans le cadre de l'épidémie de coronavirus. - crédit photo : Lycée viticole de Rouffach
Les 387 élèves du lycée viticole de Rouffach ont été informés le vendredi 6 mars par courriel de la fermeture de leur établissement à partir du lundi 9 mars en application des consignes interministérielles valables dans le département du Haut-Rhin en raison de l’épidémie de covid-19 qui y sévit.

Le dispositif lycée 4.0 ? Gauthier Jost, étudiant en 2ème année de BTS, le pratique depuis le 9 mars. « Chaque élève est invité en se connectant à respecter depuis chez soi l’emploi du temps normal existant. Un espace de discussion est prévu avec les enseignants. Ils se sont adaptés. Ils ont avancé des devoirs que nous aurions eu de toute façon à rendre. C’est surtout un travail personnel. Je peux avancer à mon rythme, plus de librement, avec moins de pression. Les cours à distance me conviennent bien ».

" Cette organisation laisse perplexe "

Gauthier est moins enthousiaste par la manière dont toute cette période est gérée. « Je dois sans arrêt suivre ce qui peut tomber dans ma boîte mail. Dans un premier temps, les cours étaient sensés reprendre pour tout le monde le 23 mars. Là, les 2ème année sont invités à revenir au lycée le 16 mars parce qu’ils sont « adultes et capables de respecter les règles » d’hygiène qui sont diffusées. Mais comment faire pour laisser un espace d’un mètre entre les 25 élèves de la classe alors que la salle de cours est trop petite pour le permettre ? Il n’y a pas de savon dans les toilettes hommes. L’établissement ne nous fournit pas de gel hydroalcoolique. C’est à chacun de se débrouiller. C’est scandaleux. Cette organisation laisse perplexe. Les consignes changent tout le temps. C’est incohérent, voire irresponsable. Le minimum aurait été de continuer le téléenseignement jusqu’au 23 mars comme initialement prévu ».

 

Correctif de Charlotte Hug, professeur au lycée de Rouffach

Vitisphere a été contacté via Facebook par Madame Hug, professeur du lycée. Elle tient à corriger certain point de l'article :

- nous avons fait installer des distributeurs de gels hydroalcooliques à de nombreux points de l'établissement, accueil, restauration (bien avant le covid) etc. Gauthier n'a pas dû les repérer. Quant au savon, nous avons du personnel de ménage Région qui fait le ménage tous les jours, cela ne devrait normalement pas se produire.

- "Dans un premier temps, les cours étaient sensés reprendre pour tout le monde le 23 mars. Là, les 2ème année sont invités à revenir au lycée le 16 mars parce qu’ils sont « adultes et capables de respecter les règles » d’hygiène qui sont diffusées" : effectivement nous avons eu plusieurs contre ordre de la Préfecture: ordre d'abord de fermer le lycée à tous les élèves, puis réouverture possible aux BTS, puis à nouveau ordre de fermer le lycée. Nous avons donc tout mis en place pour accueillir nos BTS en temps et en heure afin qu'ils puissent avancer au mieux dans le programme et préparer leurs examens qui approchent. Nous assurons donc "la continuité pédagogique", à distance, grâce à l'ENT notamment , comme Gauthier l'a bien expliqué.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé