Accueil / Commerce/Gestion / Campagne express pour les Mâcons-villages blancs
Campagne express pour les Mâcons-villages blancs
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Bourgogne
Campagne express pour les Mâcons-villages blancs

Faisant suite à une baisse des disponibilités, le marché du vrac des Mâcons-villages blancs a été marqué par un certain dynamisme. Le millésime 2019 est épuisé.
Par Juliette Cassagnes Le 07 février 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Campagne express pour les Mâcons-villages blancs
Habituellement, les transactions se déroulent plutôt entre janvier et mars. Mais, le marché s'est littéralement « emballé » en décembre pour les vins de Mâcons-Villages - crédit photo : DR
A

fin décembre, 22000 hl avaient fait l'objet de transactions. En cause, la très faible récolte 2019: « Ce ne sont que des estimations, mais elle pourrait être réduite de moitié », confirme Jérôme Chevalier, président de l'Union des vins de Mâcon. Le négoce a donc souhaité contractualiser assez rapidement, dès que les impressions ont été confirmées. « Il n'y a plus de disponibilité, tout est vendu, indique un intermédiaire qui travaille avec des courtiers de la région. Quant au millésime 2018, il en reste très peu, qui sera vendu au compte-goutte ».

Heureusement pour les opérateurs, l'abondante récolte 2018 avait permis de reconstituer des réserves, qui ont été « réinjectées » cette année. 

Remontée des cours
C'est le cas de la cave de Charnay-lès-Mâcon : « Au lieu d'être à -40% de baisse de volume, nous sommes environ à -25%, témoigne Luc Chevalier, son président. La campagne s'est très bien déroulée malgré la baisse de récolte et on n'a pas senti de fébrilité de la part du négoce », poursuit celui-ci.

La maigre vendange 2019 a également eu pour effet de faire remonter les cours ; valorisés à environ 630€/pièce (216 L) en Mâcon-villages en juillet 2019, ils sont actuellement établis à 800€ pour les Mâcon-villages 2019 et à 820-830€ pour les Mâcon-villages avec nom de commune. De quoi satisfaire la production : « Il s'agit d'un retour à un niveau de prix convenable pour les viticulteurs », estime Jérôme Chevalier.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé