Accueil / Viticulture / Déclenchement des premiers traitements contre la cicadelle flavescence dorée

Sud-Est
Déclenchement des premiers traitements contre la cicadelle flavescence dorée

Les arrêtés concernant les dates des premiers traitements larvicides contre la cicadelle responsable de la transmission du phytoplasme sont parus dans les départements du Sud-Est contaminés.
Par Juliette Cassagnes Le 14 juin 2019
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Déclenchement des premiers traitements contre la cicadelle flavescence dorée
Extrait de carte du périmètre de lutte obligatoire en sud-Drôme pour l'année 2019 - crédit photo : Draaf Auvergne Rhône Alpes
P

our le sud-Drôme, les premiers traitements insecticides concernent 20 communes et devaient être effectués, selon les cas - nombre de traitements et mode de conduite - à partir du 7 ou du 14 juin 2019. Dans ce secteur, les contaminations flavescence dorée ont globalement diminué en nombre de parcelles contaminées et en nombre de ceps en 2018. Elles diminuent à Mirabel-aux-baronnies, Montrbrison-sur-Lez et Vinsobres, mais elles augmentent à Tulette et Venterol.

Même constat dans le département voisin de l'Ardèche, avec des contaminations en baisse, dans le coeur de foyer (Saint-Marcel-d’Ardèche, Saint-Just-d’Ardèche). Dans les communes de Bourg-Saint-Andéol et Saint-Montan, elles ont augmenté cette année car la prospection y a été plus exhaustive, précise la Draaf. La commune de Viviers n’est plus contaminée cette année. Les premiers traitements doivent avoir lieu entre le 10 juin et le 19 juin.

Une maladie qui continue de s'étendre

Dans les communes contaminées situées dans les 3 départements du Vaucluse, Bouches-du-Rhône et Var, la première intervention insecticide doit avoir lieu entre le 7 et le 16 juin 2019 pour les zones à 2 ou 3 traitements, et entre le 14 juin et le 23 juin pour les zones à traitements uniques. Dans cette région Paca, la Draaf indique que la maladie « s’étend toujours à de nouveaux vignobles ».

En 2018, plus de 60 000 ha, soit plus de 60% du vignoble régional, étaient en périmètre de lutte obligatoire. Les vignobles les plus touchés sont toujours situés en périphérie des foyers découverts en 2013 (secteurs Courthezon, Alpilles, sud Durance) ou dans des secteurs à contamination historique où des reprises de la maladie sont observées depuis 5 ans (Buisson-Vaison la Romaine-Villedieu, Puyméras, Grillon).

De nouveaux foyers ont également été découverts, lors de la dernière campagne de prospection, sur deux communes du Var (Cotignac et Pontevès). Le périmètre de lutte est donc étendu pour 2019 à 18 nouvelles communes de ce département, sa surface totale dépasse désormais les 66 000 ha.

Illustration: La cicadelle Scaphoideus titanus pond dans les ceps en aout et septembre; les éclosions des œufs s'étalent de mai à juin, puis suivent un développement selon 5 stades larvaires; la larve est reconnaissable grâce à deux points noirs localisés au bout de l'abdomen (CR: Fredon Paca).

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé