Accueil / Commerce/Gestion / La Chine absorbe le tiers des exportations de vins australiens

Marché de proximité
La Chine absorbe le tiers des exportations de vins australiens

Porté par le dernier trimestre 2018, en préparation du nouvel an chinois et de la levée totale des taxes à l'import, les expéditions australiennes affichent de nouveaux records.
Par Alexandre Abellan Le 01 février 2019
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La Chine absorbe le tiers des exportations de vins australiens
Si la Chine est en valeur le premier marché à l’export des vins australiens, la première destination en volume reste le Royaume Uni (2,5 millions hl, +10 %). - crédit photo : Wine Australia
D

e Vinexpo Hong Kong à Prowine Shanghai, les incessants efforts australiens de promotion sur la Chine ont payé en 2018. Avec 2,5 millions hectolitres pour un chiffre d’affaires de 1,1 milliard de dollars australiens (696 millions d’euros), la Chine a augmenté de 7 % en volume et 18 % en valeur ses importations de vins australiens entre 2018 et 2017. En incluant Hong Kong et Macao, le marché chinois concentre désormais 30 % des volumes et 40 % de la valeur des vins australiens exportés. Ce qui ne devrait que s’accentuer cette année.

« La valeur [exportée] a augmenté de 26 % sur le dernier trimestre 2018, en prévision de l’annulation des taxes à l’importation, en vigueur depuis le premier janvier 2019 selon l’accord de libre-échange entre l’Australie et la Chine » rapporte l’agence de promotion gouvernementale Wine Australia. Qui souligne que ce bond de la fin 2018 a permis de compenser la faiblesse des importations sur la période du troisième trimestre (juillet-août-septembre), qui constitue une phase de creux avant les achats pour le nouvel an chinois.

Taux de change favorable

Les performances australiennes en Chine ont permis d’atteindre de nouveaux records à l’export, avec globalement 8,5 millions hl expédiés en 2018, pour un chiffre d’affaires de 2,8 milliards $ (1,8 milliard €). Soit des hausses de 5 % en volume et de 10 % en valeur par rapport à 2017. Les expéditions en bouteille représentent 80 % de la valeur, tandis que le vrac pèse pour 58 % des volumes. L’an passé, les vins australiens conditionnés ont atteint un prix moyen record (+10 %, à 4,6 dollars/col, soit 2,9 euros/bouteille), tandis que le prix du vrac a bondi (+14 %, à 117 $/hl soit 74 €/hl). « Les prix des vins australiens se maintiennent grâce à la demande et un taux de change favorable. Mais la compétition international devrait augmenter ) moyen terme, alors que la pression augmente en termes d’offre » analyse Wine Australia.

À noter que désormais, 63 % des vins australiens sont exportés par 2 500 opérateurs, proposant 24 500 références différentes.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé