LE FIL

1,5 €/col

Des caves coopératives de Mâcon à la rescousse des écuries de Chaumont

Vendredi 30 novembre 2018 par Alexandre Abellan

Menaçant de tomber en ruine il y a quelques années, les écuries de Chaumont sont particulièrement impressionnantes sur leurs trois niveaux pour une centaine de chevaux.Menaçant de tomber en ruine il y a quelques années, les écuries de Chaumont sont particulièrement impressionnantes sur leurs trois niveaux pour une centaine de chevaux. - crédit photo : Fondation du Patrimoine
À Plissé, les Vignerons des Terres Secrètes lancent deux cuvées au profit de la restauration du patrimoine sud-bourguignon.

À l’ombre de la roche de Solutré, les caves de Prissé et de Sologny se mobilisent pour le patrimoine du Mâconnais. Formant l’union des Vignerons des Terres Secrètes, ces coopératives commercialisent dans leurs caveaux deux cuvées levant des fonds pour la restauration des écuries de Chaumont. À la vente de chacune de ces bouteilles, l’union reversera 1,50 euro au profit de la Fondation du Patrimoine pour poursuivre les travaux de rénovation, en cours depuis 2016. Avec 2 040 bouteilles de la cuvée de Saint-Véran Croix de Montceau (vendu 10,90 €/col) et 510 cols pour celle Mâcon Pierreclos (8,20 €), les Vignerons des Terres Secrètes peuvent espérer lever  3 825 euros au profit de ce patrimoine équestre.

Légende royale

Se trouvant dans le parc du château de Chaumont-Laguiche, ces écuries ont été construites au milieu du XVIIème siècle par l’architecte du roi Louis XIV, François Blondel. Comme le rapportent les Vigerons des Terres Secrètes, « si l’on écoute la légende, seul le Roi de France pouvait posséder des écuries abritant 100 chevaux. Celles de Chaumont en contenaient 99, mais le centième cheval était celui de la statue équestre, placée au-dessus de la porte d’honneur ! »

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé