Accueil / Commerce/Gestion / Championne de la biodynamie, l'Alsace le fait savoir

Communication
Championne de la biodynamie, l'Alsace le fait savoir

Le Civa l'assure : l'Alsace est championne d'Europe par le taux de vignes conduites en biodynamie. Elle entend le faire savoir et s'en servir pour reconquérir des parts de marché dans l'Hexagone.
Par Christophe Reibel Le 30 octobre 2018
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Championne de la biodynamie, l'Alsace le fait savoir
L'Alsace décompte 880 hectares cultivés en biodynamie. - crédit photo : CIVA
F

aire feu de tout bois : c’est un peu la logique de la dégustation de cinquante vins d’Alsace issus de raisins biodynamiques que le Conseil interprofessionnel des vins d’Alsace (Civa) organisait le 29 octobre à la Maison de l’Alsace à Paris. « L’Alsace est pionnière dans la biodynamie. Il faut arrêter d’être timide et dire ce que nous sommes » martèle Gilles Neusch, directeur du Civa. Sur 2 551 ha (1) conduits en bio en 2017, 880 ha étaient certifiés en biodynamie. Dix-huit domaines respectent le cahier des charges Biodyvin et cinquante celui de Demeter. Huit possèdent la double certification. La part de vignes biodynamiques s’élève ainsi à 5,6 % en Alsace. « Ce taux fait du vignoble alsacien le champion d’Europe de la catégorie. Il peut être fier d’être aux avant-postes d’une démarche de respect de l’environnement » revendique Philippe Bouvet, nouveau directeur marketing du Civa.

Une dégustation d'excellence

La sommelière et dégustatrice Caroline Furstoss a pris ces vins sous la loupe. Elle a sélectionné crémants, rieslings, pinots gris et noir, gewurztraminers issus de terroirs lieux-dits et grands crus présentésà Paris par dix viticulteurs dont deux pionniers de la biodynamie en Alsace : François Meyer, du domaine Eugène Meyer à Bergholtz, premier domaine converti en 1968 et Olivier Humbrecht du domaine Zind-Humbrecht à Turckheim, président de Biodyvin.

En invitant la presse du vin, gastronomique comme généraliste, le Civa vise aussi à créer l’événement autour d’un fleuron de sa production. « Les vins issus de la biodynamie donnent l’impulsion à la volonté de reconquérir le marché parisien et français » indiquent Gilles Neusch et Philippe Bouvet. Ils ne doivent pas rester les seuls à porter cette offensive commerciale. Un programme de promotion pour tous les vins d’Alsace qui s’écoulent en grande distribution est en préparation pour 2019.

 

Le vignoble alsacien s’étend sur 15 500 ha.

 

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (2)
bourvil Le 20 août 2019 à 13:04:58
Parfait à première vue,mais l'équation est beaucoup plus difficile à résoudre.
Signaler ce contenu comme inapproprié
DJP Le 11 novembre 2018 à 10:23:45
Même le Prince Charles soutient et pratique la biodynamie ! https://www.youtube.com/watch?v=vcznSgedw2s
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé