LE FIL

Aléa climatique, encore...

Le Luberon frappé par la grêle

Jeudi 24 mai 2018 par Juliette Cassagnes

Un parcelle de vigne en AOC Luberon, après l'orage de grêle du samedi 19 mai 2018Un parcelle de vigne en AOC Luberon, après l'orage de grêle du samedi 19 mai 2018 - crédit photo : L Bouet
Un orage de grêle d'une rare intensité a frappé le Luberon ce samedi 19 mai 2018. Des centaines d'hectares de vignes ont été touchés, pour partie totalement détruits. En Gironde, la grêle a provoqué des dégâts limités.

L'appellation Luberon a subi un très gros orage de grêle samedi 19 mai 2018 vers 16 heures. Les premières estimations chiffrent à 300 hectares la surface de vignes touchées, soit 10% des surfaces de l'AOC. Elles sont endommagées à différents degrés, parfois jusqu'à 100%, et sont situées essentiellement sur les communes de Bonnieux, Lacoste et Apte (sud Vaucluse), située à l'Est de Cavaillon.

Les vignerons ont déjà connu par le passé des épisodes de grêles, mais pas de cette ampleur : « Ce qui a été impressionnant, c'est la largeur de la bande, d'environ 4 km, et l'intensité : cela a duré très longtemps, plus de 10 minutes... Je n'avais jamais vu cela en 20 ans », témoigne Laurent Bouet, directeur de la cave coopérative de Bonnieux, qui a été très touchée. Sur les 650 ha de vignes qu'elle détient, entre 150 et 200 ha, en AOC Luberon, ont été grêlées. Sur certaines, il ne reste plus rien en dehors des bois, sur lesquels des impacts de grêlons sont désormais visibles, notamment sur la Syrah, plus marquée que le Grenache. « Il y avait eu une belle sortie malgré le gel de l'an dernier », regrette le responsable.

"Les cerisiers détruits aussi"

Le domaine voisin, le Château la Canorgue, a, lui-aussi, été frappé de plein fouet. 80% de ses surfaces, totalisant 40 ha, ont été abîmées. Parmi elles, une trentaine d'hectares est très fortement détruite, « avec 80 à 100% de dégâts ». « En 40 ans, j'ai déjà eu 3 ou 4 fois de la grêle, mais jamais comme cela », se désole Jean-Pierre Margan, son propriétaire. Un désespoir d'autant plus grand que le domaine a déjà connu l'an passé le gel et la sécheresse, avec une récolte 2017 amputée de moitié. « On ne sait pas comment on va faire... », conclut le vigneron.

Quelques parcelles en AOC Ventoux ont aussi été impactées, de même que les parcelles de cerisiers, nombreuses dans cette région. Pour mesurer l'impact réel sur la récolte future, les vignerons devront attendre trois semaines environ, la floraison, avec ses risques de coulure, n'étant pas encore passée.

Ce même week-end, des épisodes localisés de grêles se sont également produits en Gironde : dans le Libournais, dans l'Entre-deux-mers, le Sauternais, à Listrac, Moulis, ou encore Léognan. Mais les dégâts seraient limités.

Tags : Vaucluse Grêle

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé