Accueil / / Same revoit son Frutteto avec une nouvelle transmission

Tracteur haut de gamme
Same revoit son Frutteto avec une nouvelle transmission

Same vient de sortir un nouveau tracteur doté d'une transmission à variation continue et d'un système hydraulique plus performant. De quoi chahuter son concurrent Fendt.
Par Lucie Marné Le 15 mai 2018
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Same revoit son Frutteto avec une nouvelle transmission
Le nouveau tracteur Same Frutteto CVT S est doté d'une transmission à variation continue, d'une cabine plus ergonomique et de 9 distributeurs hydrauliques indépendants. - crédit photo : Lucie Marné
I

l l’annonçait depuis quelques mois. C’est désormais chose faite : le constructeur italien Same a officialisé le 8 mai dernier la sortie de son nouveau tracteur interligne Frutteto doté d’une transmission à variation continue (CVT). Ce tracteur vigneron se conduit presque comme une voiture. L’accélérateur, l’inverseur placé à gauche du volant et le joystick situé sur l’accoudoir à droite de la cabine suffisent pour le piloter. Il est inutile de changer les vitesses.

Doté d’un moteur FarMotion SDF (Same-Deutz-Faht) Tier 4 i, le Frutteto CVT S sera disponible en 3 ou en 4 cylindres pour une puissance de 90 à 115 ch.

« Mais le nouveau Frutteto CVT S, ce n’est pas qu’une nouvelle transmission », insiste Nicolas Bedrune, chef de produit Same. Car outre la transmission, le constructeur a également revue le poste de conduite et l’hydraulique du tracteur.

Une cabine plus spacieuse

A lire aussi

Dotée d’un plancher plat, la cabine du Frutteto offre un meilleur confort et un espace de conduite plus spacieux. Un rangement à droite du volant permet notamment de poser son téléphone portable et 4 ports USB sont disponibles. Autre point important : la cabine est montée sur 4 hydro-silentblocks, blocs en caoutchouc avec un fluide hydraulique qui réduisent les vibrations du tracteur. « Lorsque l’on dispose en plus du pont avant suspendu Active Drive, on ne sent quasiment plus de vibrations en cabine, en particulier lors de la conduite sur route », précise Nicolas Bedrune. La visibilité du chauffeur a aussi été améliorée. L’arrière du toit peut se relever pour faciliter la visibilité lors d’opérations en hauteur, par exemple lorsque l’on charge une palette sur un élévateur attelé à l’arrière du tracteur. Pour les inconditionnels de la conduite classique, il sera toujours possible de conduire manuellement avec la pédale d’embrayage. Au lieu de la placer à gauche de la cabine, Same l’a installée sous le volant, tout comme la pédale de frein. « Cette disposition est plus commode. On peut garder les jambes parallèles et ne plus les disposer en canards comme auparavant », souligne Nicolas Bedrune.

 

Un système hydraulique plus performant

Enfin, pour permettre le travail combiné de plusieurs outils nécessitant un entrainement hydraulique, Same a augmenté la capacité hydraulique de ce nouveau tracteur : 100 l/min sont disponibles pour les distributeurs et 42l/min pour la direction. Au total, 9 distributeurs hydrauliques indépendants sont proposés: 4 à l’avant du tracteur et 5 à l’arrière. Pour limiter les opérations en bout de rang, le nouveau Same Frutteto dispose d’un dispositif d’enregistrement des séquences de bout de rangs comme ce qui existe déjà sur les machines à vendanger.

Disponible pour le moment sur le modèle de largeur intermédiaire S, le Frutteto CVT sera prochainement décliné sur les modèle V (étroit) et F (fruitier et vignes larges). Pour l’heure, le constructeur ne communique aucun prix. « Mais nous devrions être alignés sur les prix de nos concurrents », précise David Causse, président de Same Deutz-Fahr Group France.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé