LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

A la vigne

Une pousse fulgurante

Jeudi 26 avril 2018 par Christelle Stef

Le développement de la vigne s'est accéléré
Le développement de la vigne s'est accéléré - crédit photo : Pixabay
Avec les chaleurs dignes d’un été, la vigne a poussé à vitesse grand V.

« La végétation explose. La vigne a pris trois feuilles dans le week-end », rapporte François Dal de la Sicavac à Sancerre, le 23 avril. Effectivement, les chaleurs estivales de la semaine écoulée ont accéléré le développement de la vigne. Ce qui a surpris vignerons et techniciens. « Les coteaux verdissent. Les quelques jours de retard constatés au débourrement ont été largement rattrapés. Une avance de 2 à 3 jours par rapport à la moyenne décennale est observée en ce début de semaine », note le Comité Champagne dans son bulletin d’avertissement viticoles du 24 avril. Dans la région les stades moyens oscillaient ainsi de « 4 feuilles étalées » pour le chardonnay à « 1 à 3 feuilles étalées » pour le pinot meunier.

Eclatement du bourgeon à 5-6 feuilles étalées en une semaine

Même chose en Bourgogne. « On est passé en l’espace d’une semaine d’éclatement du bourgeon à 5-6 feuilles étalées dans les chardonnays les plus précoces. Le stade moyen se situe maintenant autour de 3 à 4 feuilles étalées, tandis que dans les situations les plus tardives, on observe encore deux feuilles étalées », relève le Bulletin Vitiflash du 24 avril de la chambre d’agriculture de Côte d’Or.

Dans le Bordelais, les vignes étaient en majorité au stade « 3 à 4 feuilles étalées ». Quelques parcelles isolées et abritées, dans les zones précoces atteignaient même « 5 à 6 feuilles étalées – grappes visibles ».

En Paca, elles étaient entre le stade D « sorties des feuilles » pour les plus tardives et « 8 à 9 feuilles étalées » pour les plus précoces.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé