LE FIL

Vignoble de Bordeaux

Nouvel assaut des antiphytos pour traiter bio à proximité des habitations

Vendredi 16 février 2018 par Alexandre Abellan

« Notre démarche ne constitue pas une étude, elle ne prétend pas avoir d’autre valeur qu’informative » soulignent les militants, reconnaissant que leur rapport repose sur un faible nombre d’échantillons.« Notre démarche ne constitue pas une étude, elle ne prétend pas avoir d’autre valeur qu’informative » soulignent les militants, reconnaissant que leur rapport repose sur un faible nombre d’échantillons. - crédit photo : Congrès de la Viticulture Française
Deux associations demandent un arrêté préfectoral interdisant les traitements conventionnels à proximité des riverains. Avec l’appui d’analyses de poussières contenant des traces de matières actives.

« Il faut élargir les zones sensibles aux habitations, sans les limiter aux seules écoles, garderies et maisons de retraite. Et en finir avec la fumisterie des haies et autres filets pour passer au bio. Le vrai débat porte sur la nature des produits » tranche Marie-Lys Bibeyran, la présidente d’Info Médoc Pesticides. À deux mois de la prochaine campagne viticole, son collectif et l’association Eva Pour La Vie remettent sur la table des revendications de 2016, pour espérer obtenir un nouvel arrêté préfectoral sur les épandages viticoles (le dernier datant d’avril 2016). S’appuyant toujours sur une pétition en ligne (ayant quasiment recueilli 202 000 signatures), cette revendication repose désormais sur des résidus de pesticides trouvés en septembre 2017 dans huit habitations et une école dans le Médoc.

Réalisées avec des kits d’analyse de poussières intérieures du laboratoire alsacien Kudzu Science*, ces mesures ont détecté en moyenne 16 pesticides (sur 32 cherchés), pour des concentrations moyennes de 224,5 nanogrammes par gramme de poussière (soit 0,0000002245 gramme/gramme). « On sait bien que c’est l’exposition à un effet cocktail qui est dangereux. La problématique sur les doses est dépassée » affirme Marie-Lys Bibeyran, qui s’alarme de trouver des résidus phytos en septembre dans une école séparée des vignes par une ligne de maisons : « qu’est-ce que cela serait en plein mois de juin, et à proximité immédiate d’une parcelle… »

Demandes d’informations

Publié ce 15 février, pour la journée internationale des cancers de l’enfant, le communiqué commun de ces associations s’affiche « sans volonté d'opposition avec la profession agricole ». Mais n’en réclame pas moins aux syndicats viticoles des actions rapides : « une réunion annuelle en amont des traitements sur les pratiques viticoles, les moyens à disposition, les attentes et inquiétudes de la population » et la mise en place d’« un système d’information sur les dates de traitement, à destination de l’ensemble de la population des communes viticoles ». Sans oublier les traitements en bio à proximité des riverains. « Cette mesure est réalisable, tant d’un point de vue technique qu’économique. Puisque cela ne concernerait pas l’ensemble d’une propriété viticole, mais quelques parcelles » estiment les associations, espérant qu’un tel dispositif serve « l’amorce d’une transition bio plus large ».

 

* : Ce kit comporte « un embout et un filtre à fixer sur son aspirateur personnel, il suffit alors d’aspirer jusqu’à ce que le filtre soit plein » expliquent les associations.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
BIAU Le 17 février 2018 à 20:42:37
C'est bien connu, soufre et cuivre sont parfaitement innofensifs... Bien entendu la démarche de diminution des intrants phytopharmaceutiques engagée doit être poursuivie ; cependant il revient à tous de rester lucides et responsables ; aussi je suggérerais aux dites associations d'utiliser les kit d'analyse de poussières intérieures dans les chambres des enfants, les salons familiaux en cherchant halophénols, BTEX .... ; la surprise pourrait être de taille!
Mat Le 16 février 2018 à 07:41:33
C est bien connu, le soufre est parfaitement inoffensif...
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé