LE FIL

Rock’n roll attitude

Jon Bon Jovi et Gérard Bertrand composent un rosé premium

Samedi 03 février 2018 par Alexandre Abellan

En voulant pour preuve son festival de jazz au château l’Hospitalet, Gérard Bertrand souligne que « la connexion entre le vin et la musique est naturelle. Ils se magnifient l’un l’autre. »En voulant pour preuve son festival de jazz au château l’Hospitalet, Gérard Bertrand souligne que « la connexion entre le vin et la musique est naturelle. Ils se magnifient l’un l’autre. » - crédit photo : David Fritz-Goeppinger
L’un symbolise le glam metal dans tous ses excès synthétiques et capillaires, l’autre la réunion dans le vignoble l’Ovalie et l’Occitanie. Les deux signent un flacon misant sur l'appétence américaine pour les rosés.

« Un plongeon dans les eaux de Hampton » propose la dernière cuvée rosée du négociant languedocien Gérard Bertrand, Diving Into Hampton Water, signée par Jon Bon Jovi, le leader du groupe américain de rock éponyme. Imaginée par le chanteur et son fils, Jesse Bongiovi, cette bouteille premium fait référence à « l’art de vivre » des plages des Hamptons, zone de villégiature cotée de l’état New-York*.

La cuvée est ainsi conçue pour rafraîchir agréablement « ce dîner ou cette fête ou cette plage ou quoique ce soit » annonce ironiquement l’étiquette. Ajoutant que « tout ce que vous avez à savoir sur ce vin est qu’il est français, qu’il est meilleur servi froid et que vous feriez bien d’en acheter une deuxième bouteille parce qu’il part vite ».

15 € TTC

Rencontrant Gérard Bertrand par des amis communs, Jon Bon Jovi et Jesse Bongiovi disent être tombés sous le charme des rosés languedociens. Et avoir trouvé la matière première pour concrétiser leur concept. « Créer un vin avec Gérard Bertrand était aussi créatif que de collaborer avec un auteur-compositeur. Il utilise ses talents et sa connaissance du vin de la même façon qu’un talentueux musicien » déclare Jon Bon Jovi dans un communiqué.

En appellation Languedoc, cet assemblage de cinsault, grenache et mourvèdre sera prochainement vendu 15 € TTC dans les réseaux traditionnels français. Il est commercialisé dès février aux États-Unis.

 

* : Ce luxueux cadre balnéaire est présent au cinéma dans des films comme Wall Street ou le Bûcher des Vanités.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé