LE FIL

Cognac

Gruppo Campari rachète Bisquit pour 52,5 millions d'€

Mercredi 10 janvier 2018 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 12/01/2018 10:51:53

Le groupe milanais revendique le titre de sixième groupe de spiritueux premium dans le monde.Le groupe milanais revendique le titre de sixième groupe de spiritueux premium dans le monde. - crédit photo : Bisquit
Ayant absorbé Grand Marnier en 2016, le groupe italien confirme sa position d’acteur incontournable de l’eau-de-vie charentaise, au-delà de la présidence du BNIC.

Nouveau changement de propriétaire pour la maison Bisquit-Dubouché, qui bat désormais pavillon italien avec le groupe Campari. En vingt ans, la marque est passée sous contrôle sud-africain avec Distell, après avoir la propriété du groupe français Pernod-Ricard et du géant canadien Seagram. Annoncée fin 2017 par le groupe Campari, l’acquisition de Bisquit s’élève à 52,5 millions d’euros. Dont 33 millions € pour les seuls stocks d’eau-de-vie en cours d’élevage. Sachant que le chiffre d’affaires de la marque pour l’année fiscale 2018 est estimé à 9 millions €. Les marchés principaux de Bisquit sont actuellement l’Afrique du Sud, la Belgique, le duty-free et la Suisse.

Devant être entériné ce début 2018, l’accord de vente est le deuxième investissement de Campari dans le vignoble charentais, après le rachat des liqueurs Grand Marnier Lapostolle en 2016 (pour 684 millions €). S’étant désengagé des vins tranquilles* pour privilégier les vins effervescents et liqueurs (notamment avec le succès du Spritz), le groupe italien mise également sur les spiritueux. Parmi sa cinquantaine de marques on trouve ainsi la vodka Skyy, les whiskies Glen Grant et Wild Turkey… En se développant à Cognac, l’objectif affiché de Campari est de développer les marchés américains et chinois. Ainsi que profiter du travail de défrichage du marché sud-africain réalisé par Distell.

BNIC

Sous pavillon italien, Bisquit doit désormais mettre à profit 2018 pour préparer son bicentenaire l’an prochain. La maison arborant un griffon ayant été fondée en 1819. Au-delà du lustre des traditions et du luxe d’une marque premium, Campari annonce déjà sa volonté d’innover dans les produits de Cognac. Commune au leader Hennessy et au challenger Martell, cette stratégie pourra s’appuyer sur la récente élection de Patrick Raguenaud, le directeur des sites de production de la société Grand Marnier Lapostolle, à la présidence du Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC).

 

* : Par exemple cet été avec la vente du château de Sancerre au négociant Ackerman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé