Accueil / Commerce/Gestion / Boisset rend la maison Édouard Delaunay à ses petits-enfants (Badet Clément)

Négoce bourguignon
Boisset rend la maison Édouard Delaunay à ses petits-enfants (Badet Clément)

Catherine et Laurent Delaunay donnent une dimension d'éleveur-vinificateur à leur négoce bourguignon avec cette reprise. Et imaginent déjà des investissements dans le vignoble.
Par Alexandre Abellan Le 23 novembre 2017
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Boisset rend la maison Édouard Delaunay à ses petits-enfants (Badet Clément)
Avec un chiffre de 44 millions d’euros, la maison Badet Clément a commercialisé 14,2 millions de cols sur l’année 2016 (les deux tiers à l’export). - crédit photo : Badet Clément
R

etour au bercail familial pour la maison Édouard Delanaunay. Catherine et Laurent Delaunay viennent de racheter la marque au groupe Boisset, qui la possédait depuis 1992. Ayant repris une entreprise en difficulté, Jean-Claude Boisset se dit ravi de rendre la marque familiale au fils de Jean-Marie Delaunay. Le président de Boisset considérant dans un communiqué « qu’il serait le mieux placé pour lui redonner la place qu’elle mérite ».

Jusque-là peu utilisée par la maison Boisset, la marque Étienne Delaunay doit désormais redevenir une maison de négoce à part entière. L’acquisition de la maison Édouard Delaunay « va permettre de lancer une nouvelle activité de négoce-éléveur de Bourgogne » résume un communiqué. « Notre but est de refaire d’Édouard Delaunay une belle maison bourguignonne, à l’ancienne, centrée sur le haut de gamme et l’excellence, principalement en Côte de Nuits et en Côte de Beaune » annonce Laurent Delaunay, le président de Badet Clément.

Acheter un peu de vignes dans les années qui viennent

Commençant leurs premiers achats sur la généreuse récolte 2017, les nouveaux propriétaires comptent remettre en état l’outil de production de la maison Édouard Delaunay (dont le cuvier et les chais se trouvent au château de Charmont). Ce chantier a été confié à l’architecte Éric Rosaz (à ne pas confondre avec son homonyme, le nouveau directeur d’InterRhône). Au-delà de ses investissements industriels, « nous n’excluons pas d’acheter un peu de vignes dans les années qui viennent » glisse Laurent Delaunay.

Badet Clément

Créée en 1893 par Édouard Delanaunay, la maison éponyme revient donc sous le giron de son arrière-petit-fils. Les œnologues Catherine et Laurent Delaunay se donnent un défi qu’ils connaissent bien : réveiller une belle endormie bourguignonne. En 1995, le couple a en effet repris la maison Badet Clément (alors basée à l’Étang-Vergy), un petit négoce racheté par la famille Delaunay en 1932. La société a depuis développé ses activités hors de Bourgogne. Commercialisant et produisant des vins de Provence, de Vallée du Rhône et du Languedoc (où connu pour sa marque Pays d’Oc les Jamelles). Le groupe exploite aujourd’hui 160 hectares de vignes (dont 100 en propre).

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé