LE FIL

Outre-Rhin

Grands Chais de France rachète Binderer, ses marques et spécificités

Lundi 16 octobre 2017 par Alexandre Abellan

« Unwiderstehlich französisch! » (irrésistiblement français), les vins de la marque Filou se déclinent en vins rouge, rosé, blanc et doux.« Unwiderstehlich französisch! » (irrésistiblement français), les vins de la marque Filou se déclinent en vins rouge, rosé, blanc et doux. - crédit photo : Le Filou
Deuxième négociant français, le groupe alsacien reprend un opérateur allemand majeur, qui commercialise annuellement un porte-feuille de 60 millions de cols. Dont la marque de vins de pays Filou.

« Le groupe Binderer (Munich) est vendu aux Grands Chais de France (Petersbach) » annonce laconiquement Peter Binderer, le propriétaire et gérant du groupe éponyme. Celui-ci a annoncé la cession ce 11 octobre aux employés du siège de Munich et de l’usine de Bingen am Rhein, précise un communiqué, ajoutant que « la vente des actions est soumise à l’approbation des autorités allemandes antitrust ».

Acteur majeur du marché allemand des vins, avec 60 millions de cols vendus chaque année, Binderer cède les sociétés Binderer St. Ursula Weinkellerei en Allemagne et Danubian en Hongrie, ainsi que les filiales Binger St. Rochusberg Weinhandels, Torre Giacomo et Binderer Wine Select. Mais cette transaction implique surtout les marques françaises de vins de pays Le Filou (du Comté Tolosan, du Gard, de Méditerranée…) et Corsaire (de Corse) ainsi que les marques italiennes D’Amati (vins de Sicile) et Sovinello 2Go (premix pétillants en canettes), les vins espagnols El Prado, les vins mexicains Iguado…

Outil industriel

Fondée en 1951 à Munich (Bavière), la société d’importation de vins Binderer a installé son usine de production à Bingen am Rhein (Rhénanie-Palatinat), après le rachat des locaux à Nestlé en 1987. D’après la presse allemande, cette reprise par GCF doit permettre de résoudre les enjeux de mise aux normes industrielles de cet établissement. La question de la rénovation ou de la relocalisation de l’usine se posant depuis deux ans selon l’Allgemeine Zeitung.

Autre particularité industrielle du groupe allemand, sa forte implantation en Hongrie. Y étant présent depuis 1990, Binderer y revendique la place de premier exportateur de vins. Ayant racheté en 1995 le domaine Gyöngyös, puis ayant construit en 1997 des chais à Szekszárd.

Chiffres clés

Exportant ses vins dans vingt pays, le groupe Binderer emploie 200 salariés et ne souhaite pas communiquer davantage. Deuxième groupe français des vins, le Grands Chais de France exporte ses vins dans 173 pays pour un chiffre d’affaires frôlant le milliard d’euros en 2016. GCF emploie 2 500 salariés dans le monde.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé