Accueil / Commerce/Gestion / Le tour du monde des dix premiers groupes du vin

Oligopole à frange
Le tour du monde des dix premiers groupes du vin

Trusté par les compagnies américaines, ce classement ne laisse apparaître que deux groupes français : Castel Frères et Pernod Ricard.
Par Alexandre Abellan Le 08 août 2017
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le tour du monde des dix premiers groupes du vin
Fondée en 1933 par les fères Ernesto et Julio Gallo, le groupe Gallo se définit autant comme le leader mondial des vins qu’un groupe familial. - crédit photo : E & J Gallo
E

n 2016, les dix premiers groupes vinicoles mondiaux représentaient 13 % des volumes de vin expédiés dans le monde selon les statistiques d’Euromonitor. Inédits, ces chiffres ont été dévoilés à l’occasion d’une présentation à ses investisseurs du groupe chilien Concha y Toro, classé cinquième, comme rapporte le site argentin Area del Vino. Le trio de tête est composé de groupes américains, qui pèsent à eux seuls pour moins de 6 % des échanges de vins dans le monde. Numéro un mondial, le groupe californien Ernest & Julio Gallo regroupe 80 marques dans le monde (Barefoot Cellars, Gallo Family Vineyards…).

Le reste de ce top 10 est complété par une poignée de nationalités : trois groupes sud-américains (dont l’argentin FeCoVitA, qui a la particularité d’être le seul groupe coopératif du lot), deux australiens et deux français. Les deux représentants de la filière hexagonale sont le négociant bordelais Castel Frères (qui revendique la vente de 19 bouteilles de vin dans le monde par seconde) et le groupe Pernod Ricard (possédant les champagnes Mumm et Perrier Jouët, mais surtout les vins de marques australienne Jacob’s Creek, néo-zélandaise Brancott Estate, espagnoles Campo Viejo, californienne Kenwood…).

Forme de sablier inversé

Dans son étude "Concentration des grandes firmes vitivinicoles", le chercheur Alfredo Manuel Coelho (UMR MOISA Montpellier) estimait en 2012 qu’« à la tête de l’oligopole mondial, quarante groupes viticoles internationaux représentent près de 40 % de la valeur des ventes globales de vin. Les entreprises de dimension moyenne (35 à 45 millions de bouteilles de vin) ne sont pas très nombreuses ». L’économiste ajoutant que « le marché international du vin est structuré selon un oligopole à franges, avec la forme d’un sablier inversé ». Globalement, la filière viticole est en effet composée de quelques leaders taillés pour le marché international, formant un oligopole dominant, et d’une multitude de petites entreprises très locales, constituant des franges.

 

Classement des dix principaux groupes vinicoles mondiaux selon leurs parts de marchés en 2016 (Euromonitor) :

E & J Gallo Winery (Modesto, Californie) : 2,71 % des volumes expédiés.

Constellation Brands (Victor, État de New-York) : 1,70 %

The Wine Group (Livemore, Californie) : 1,50 %

Treasury Wine Estates (Melbourne, Australie) : 1,12 %

Viña Concha y Toro (Santiago, Chili) : 1,03 %

Castel Frères (Bordeaux) : 1,02 %

Accolade Wine (Adelaïde, Australie) : 0,97 %

Pernod Ricard (Paris) : 0,97 %

Grupo Peñaflor (Mendoza, Argentine) : 0,90 %

FeCoVitA Coop (Mendoza, Argentine) : 0,70 %.

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé