LE FIL

Bourgogne

Le négociant Louis Jadot reprend le domaine Prieur-Brunet

Mardi 25 juillet 2017 par Alexandre Abellan

Respectivement huitième et septième générations de la famille à diriger le domaine, Guillaume et Dominique Uny-Prieur viennent de céder les rênes à la maison Louis Jadot.
Respectivement huitième et septième générations de la famille à diriger le domaine, Guillaume et Dominique Uny-Prieur viennent de céder les rênes à la maison Louis Jadot. - crédit photo : Domaine Prieur Brunet
En reprenant la propriété de 18 hectares à Santenay, la maison Louis Jadot conforte ses approvisionnements sur six crus de la Côte de Beaune.

Cum priore vino prior deum laudat : « avec le vin du prieur, celui-ci loue le Seigneur », clame la devise du domaine Prieur-Brunet, qui passe désormais sous la frise de Bacchus, l’emblème de la maison Louis Jadot. Le négociant de Beaune vient en effet d’acquérir la propriété de 18 hectares basée à Santenay. Louis Jadot étoffe ainsi ses approvisionnements en Côte d’Or avec des parcelles disséminées sur six crus : Beaune (premier cru Clos du Roi), Chassagne-Montrachet (premiers crus Embazées et Morgeot), Meursault (Chevalières, premier cru Les Charmes), Pommard (premier cru Les Platières), Santenay (premiers crus Comme, Clos Faubard, Clos Rousseau, Maladière…) et Volnay (premier cru Santenots).

213 ans de propriété familiale

Précisément fondé par les frères Prieur le 11 ventôse de l'an 12 (soit le 11 mars 1804), le domaine Prieur-Brunet rassemble les vignes du château Perruchot (Santenay). Depuis 2004, et le bicentenaire de sa fondation, la propriété familiale était dirigée par Guillaume Uny-Prieur, représentant de la huitième génération, avec le soutien de sa mère, Dominique Uny-Prieur.

Déjà propriétaire de 225 hectares en grande Bourgogne, la maison Louis Jadot en possède 120 ha en Côte-d’Or. « Alors que de plus en plus de domaines optent pour la mise en bouteille à la propriété et que le marché pour les raisins de qualité est de plus en plus compétitif, les négociants bourguignons accroissent de plus en plus leur propre vignoble » analyse la revue Decanter.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé