LE FIL

Mariage

Naissance de «Vinescence », nouvelle cave coopérative du Beaujolais

Lundi 13 février 2017 par Juliette Cassagnes

La cave des Vignerons de Bel Air vient de fusionner avec sa voisine, la cave de Saint-Etienne-des-Oullières. Ensemble, elles représentent un potentiel de 63000 hl de vins du Beaujolais
La cave des Vignerons de Bel Air vient de fusionner avec sa voisine, la cave de Saint-Etienne-des-Oullières. Ensemble, elles représentent un potentiel de 63000 hl de vins du Beaujolais - crédit photo : DR
Deux caves coopératives du Beaujolais, les Vignerons de Bel Air et la cave de Saint-Etienne-des-Oullières ont décidé de fusionner pour mutualiser les moyens et les hommes.

« Vinescence », c'est le tout nouveau nom choisi pour la nouvelle cave du Beaujolais, née de le fusion des Vignerons de Bel Air (Saint-Jean d'Ardières, Rhône) et de la cave de Saint-Etienne-des-Oullières (Rhône). La décision a été officiellement prise lors d'un vote à une très large majorité en AGE des deux structures le 27 janvier 2017.

A LIRE AUSSI

Beaujolais-Coteaux du Lyonnais – Côtes du Forez
Naissance de la coopérative Agamy
Grande Bourgogne
Les négoces de Bourgogne et du Beaujolais s'unissent

Les deux caves réunies représentent 350 adhérents pour plus de 1100 hectares de vignes dans toutes les appellations du Beaujolais. Avec un potentiel de production de 63000 hl, Vinescence devient la seconde cave en termes de volumes au niveau régional, derrière Agamy. Elle se positionne aussi comme premier opérateur du vignoble sur les appellations Brouilly, Côte-de-Brouilly, Morgon, Chiroubles ou encore Régnié. Le chiffre d'affaires cumulé devrait atteindre 12,5 millions d'euros.

"Un mariage choisi, pas sous la contrainte"

Distantes l'une de l'autre de quelques kilomètres seulement, les deux caves vont pouvoir travailler et avancer ensemble sur des problématiques communes, comme la transmission du foncier viticole et l'installation de « jeunes », ou encore la diversification et la modernisation du vignoble. La fusion devrait aussi permettre de renforcer les services auprès des coopérateurs.

La nouvelle entité dispose de trois sites de production qui seront conservés, de deux magasins de vente et emploie désormais 17 salariés. Le service administratif sera quant à lui regroupé sur un seul lieu, au sein des bureaux de la cave de Bel Air. La stratégie vrac qui était auparavant déployée par les deux structures et qui concerne désormais 50 000 hectolitres de vin, sera poursuivie. « Il s'agit de conforter le bon fonctionnement actuel, pas de le casser, indique Jean-Paul Civeyrac, directeur général. Les deux caves étaient en parfaite santé financière... C'est un mariage choisi, pas sous la contrainte », poursuit celui-ci.

Vinescence est présidée par Thierry Locatelli, ancien président des Vignerons de Bel Air ; son vice-président est Laurent Bessy, ex-président de la cave de Saint-Etienne-des-Oullières. Sa direction générale est assurée par Jean-Paul Civeyrac, ex-directeur des Vignerons de Bel Air. 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé