LE FIL

Biocontrôle

Une argile pour lutter contre la cicadelle verte

Lundi 09 janvier 2017 par Christelle Stef
Article mis à jour le 19/04/2017 15:34:15

Le kaolin (argile blanche) agit en tant que barrière insectifugeLe kaolin (argile blanche) agit en tant que barrière insectifuge - crédit photo : Agri Synergie
Plusieurs essais ont montré l’intérêt de la kaolinite calcinée pour lutter contre la cicadelle verte en bio. Mais aucun produit sur le marché n’était autorisé pour cet usage. C’est désormais chose faite avec l’homologation de Sokalciarbo WP.

Désormais, les viticulteurs bio disposent d’une arme pour lutter contre la cicadelle verte. Sokalciarbo WP vient en effet d’être homologué pour cet usage. Ce produit fabriqué par Soka et distribué par Agri Synergie se compose de 1 000 g/kg de silicate d’aluminium (kaolinite). Il s’applique à la dose de 20 kg/ha en deuxième génération. Il se présente sous la forme d’une poudre mouillable (WP). Il est limité à quatre applications maximum par an.

Action préventive

Le mode d’action de ce produit est préventif. La kaolinite calcinée forme en effet une barrière mécanique répulsive vis-à-vis des cicadelles. Elle perturbe leur alimentation, leurs déplacements et les pontes.

71 % d'efficacité sur larves

Plusieurs essais ont montré qu’elle présentait une certaine efficacité pour réduire les populations de cicadelles. Selon Agri Synergie, d’après les essais réalisés dans le cadre du ResAquVitiBio (Réseau Aquitain d’expérimentation et d’observation en viticulture biologique), Sokalciarbo a montré une efficacité de 71 % sur la présence de larves de cicadelles lorsqu’il a été utilisé selon les préconisations de la firme.

Sokalciarbo est autorisé en agriculture biologique et possède la mention Nodu vert biocontrôle.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé