LE FIL

Vendange 2016

Le ministère de l'Agriculture prévoit une baisse de 10 %

Jeudi 25 août 2016 par Marion Sepeau Ivaldi/Bertrand Collard

Annus horribilis, 2016 a enchaîné des perturbations de tout ordre : gel, grêle, sécheresse, pression mildiou...Annus horribilis, 2016 a enchaîné des perturbations de tout ordre : gel, grêle, sécheresse, pression mildiou... - crédit photo : DR
La récolte 2016 devrait s'établir à 42,9 millions d'hl, prévoient les services statistiques du ministère de l’Agriculture.

42,9 millions d’hl : tel est le volume qui serait produit par le vignoble français en 2016, en baisse de 10 % par rapport à 2015 et de 7 % par rapport à la moyenne quinquennale, selon Agreste. Cette nouvelle estimation, datée du 22 août, est très en retrait par rapport à celle de juillet dernier qui voyait une vendange à 44 millions d’hl. Elle place la vendange 2016 comme équivalente à celles de 2012 ou 2013.

Agreste voit dans le gel de printemps (Bourgogne, Champagne et Val de Loire) et la sécheresse actuelle sur le pourtour méditerranéen, la principale cause de ce retrait. La grêle a aussi réduit la récolte en Charente, Bourgogne, Beaujolais et Languedoc-Roussillon.

Pression mildiou

Les services statistiques du ministère de l’Agriculture relèvent également la forte pression de mildiou qui a sévit dans « de nombreuses régions, y compris sur grappes ». Mais ils tempèrent les conséquences de la pression du champignon : « l’incidence sur le potentiel de production serait en général faible, sauf dans certaines régions de la façade atlantique ». Enfin, Agreste note un retard du cycle phénologique.

Ces nouvelles estimations abaissent les prévisions de production en Languedoc-Roussillon à 12,4 millions d’hl, supérieurs aux estimations de Coop de France LR et de l’ICV qui s’attendent à vendanger entre 11,5 et 12 millions d’hl.

Par catégorie de vins, c’est celle des vins sans indication géographique qui serait la plus touchée par le retrait, avec 2,7 millions d’hl produits (-26 % par rapport à 2015).

« Tout le sud de la France, de l'Aquitaine à la PACA subit une sécheresse sévère. Selon les prévisions de Météo France cet épisode devrait encore durer plusieurs jours Cette sécheresse aura un impact sur la récolte. Nous, professionnels, pensons que les chiffres annoncés sont dans une fourchette haute et qu'il faudra les revoir. Dans le Languedoc-Roussillon, le ministère annonce 12,4 millions d'hl. Nous pensons que nous serons plus près de 12 millions d'hl, voire moins. Sur les premiers chardonnays vendangés dans la région, on observe 30 à 40 % de récolte en moins que l'an dernier » a réagi Jérôme Despey, président du Comité vin de FranceAgriMer, ce 25 août, lors d'une conférence de presse.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé