LE FIL

Cité des vins à Beaune

« Un projet qui n'est pas celui du BIVB»

Vendredi 08 juillet 2016 par Juliette Cassagnes

Le futur Centre d'interprétation des climats de Bourgogne qui sera construit à Beaune
Le futur Centre d'interprétation des climats de Bourgogne qui sera construit à Beaune
Par rapport à leur projet initial de construction d'une « Cité des vins » à Beaune, les responsables professionnels viticoles ne s'y retrouvent pas dans celui présenté vendredi 1er juillet 2016 par le maire de Beaune.

La mairie de Beaune a présenté son projet de Cité des vins vendredi 1er juillet 2016, qui sera installée à proximité du Palais des congrès, une présentation pour laquelle les responsables professionnels n'étaient ni conviés, ni informés.

Le projet du député-maire Alain Suguenot est un véritable projet d'urbanisme, destiné à attirer une clientèle internationale, à fort pouvoir d'achat : en plus du Centre d'interprétation des climats et des vins de Bourgogne, celui-ci prévoit d'y implanter des restaurants, des commerces et services « haut-de-gamme », l'accueil de grands événements, des expositions temporaires, un hôtel 5*... Le tout dans un concept architectural ultra-moderne.

Compte-tenu de la nécessaire maîtrise des dépenses publiques, la mairie de Beaune envisage un financement majoritairement privé de l'ensemble immobilier, à l'exception du Centre d'Interprétation des Climats et des vins de Bourgogne. Celui-ci sera « un équipement public financé par la Ville de Beaune, la Communauté d'Agglomération de Beaune, le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne et d'autres partenaires publics et privés », précise le dossier de presse. Un financement qui n'a en outre pas été confirmé par le BIVB...

Une filière viticole dans l'expectative

La future Cité des vins de Beaune sera donc un lieu où les touristes, une clientèle à haut pouvoir d'achat, resteront ou séjourneront. De son côté, le BIVB prévoyait dans son projet initial* d'en faire un lieu de passage, où le visiteur restait deux heures tout au plus, puis était renvoyé vers d'autres lieux oenotouristiques du vignoble.

Autre différence notable avec le projet initial de l'interprofession : selon les premiers éléments communiqués sur le projet, la partie « vin » se limiterait au seul « Centre d'interprétation des climats » et ne concernerait donc que la partie du vignoble classée par l'Unesco. Or celle-ci avait l'intention d'installer un lieu pédagogique et d'informations sur l'ensemble des vins de Bourgogne, de Chablis jusqu'à Mâcon, et pas uniquement sur la zone classée.

« Notre première réaction, par rapport au peu d'éléments que l'on a, est que ce projet ne correspond pas à notre projet originel et que l'on ne s'y retrouve pas, témoigne André Ségala, directeur. Mais nous n'avons pas beaucoup d'informations, tempère celui-ci. Nous sommes donc dans l'expectative... ».

Pas rancuniers, les responsables du BIVB ont décidé de prendre leur mal en patience et d'attendre d'avoir plus d'informations de la part du maire de Beaune dans les mois à venir. « D'ici la fin de l'année, nous aurons plus d'éléments pour décider ou non de la participation du BIVB au projet », indique le directeur. Un vote en assemblée générale en décembre 2016 tranchera. Quant aux deux autres « cités filles », à Chablis et Mâcon, leur construction se poursuivra.

(*Suite au classement par l'Unesco des Climats de Bourgogne, la mairie de Beaune a repris en main le projet de « Cité des vins », initialement prévu par le BIVB mais qui l'avait arrêté, faute de financements)

Illustration de la future Halle Rabelais, destinée à accueillir des évènements, expositions temporaires, etc, d'une surface de 1800 m2:

Plan d'ensemble de la Cité des vins de la ville de Beaune:

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé