LE FIL

Recherche viticole

Le ministre donne un cours magistral sur l’agroécologie

Jeudi 30 juin 2016 par Alexandre Abellan

« Quand il y a moins de matière organique dans les sols, il y a moins de rendement. Et ce malgré toute la nouvelle génétique que l’on peut amener » assène Stéphane Le Foll à une docte audience.« Quand il y a moins de matière organique dans les sols, il y a moins de rendement. Et ce malgré toute la nouvelle génétique que l’on peut amener » assène Stéphane Le Foll à une docte audience. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
Venu découvrir les bonnes pratiques environnementales du château de Luchey-Halde, Stéphane Le Foll a surtout exposé sa vision politique de la viticulture de demain.

« La grande mutation de l’après-guerre, c’est mécanisation plus chimie. Celle qui vient, ça va être mécanismes naturels et technologies numériques. C’est ça l’enjeu » a posé Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture, lors de sa visite ce 29 juin du château Luchey-Halde (23 hectares de vigne en AOC Pessac-Léognan). Domaine pédagogique de l’école Bordeaux Science Agro, la propriété développe notamment des méthodes alternatives de viticulture pour stimuler les services écosystémiques. Si le but de cette visite éclair était d’échanger avec des chercheurs sur la réduction pratique des intrants, le ministre n’a pas tenu sa langue bien longtemps avant de revenir au concept politique qui lui est cher : l’agroécologie. Il a martelé que « l’agroécologie, ce n’est pas qu’un choix du ministre. Au-delà du mot, c’est l’idée qu’il faut sortir d’un débat qui est un faux débat. Celui qui a voulu depuis des années qu’on oppose la production économique avec la protection environnementale. L’idée de l’agroécologie, c’est de dire qu’il n’y a pas de contradiction entre ces performances. »

Réduction des intrants

« L’enjeu spécifique à la viticulture, c’est la consommation de pesticides qui est plus importante. On sait que l’on a une marge de progression énorme » a-t-il souligné. Reconnaissant que si le mouvement est engagé, « la vraie question reste comment on met en oeuvre la méthode et la stratégie ».

Cet enjeu de mise en pratique de l’agroécologie a été saisi au bond par Bernard Farges, le président du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (également administrateur de Bordeaux Science Agro). Le viticulteur girondin a ainsi demandé « la possibilité d’une évolution réglementaire afin d’avoir rapidement l’inscription de cépages résistants inscrit aux catalogues allemands et italiens. Certes ils ne sont pas polygéniques, mais c’est un bon début de protection. »

"Il faut tout faire, en même temps"

Face à cette demande concrète, le ministre a clairement préféré déplacer le débat. « Il faut prendre prendre l’écosystème dans son ensemble. Mieux vaut travailler de manière large et polyfactorielle. Il n’y a pas que la génétique. Il faut tout faire en même temps : le biocontrôle, le machinisme… Et ne pas oublier les sols, sinon il n’y a pas de progrès de rendements ! » a souligné Stéphane Le Foll, très porté sur la pédologie* depuis une rencontre avec les experts Claude et Lydia Bourguignon. « Tout ça doit nous mobiliser. Et ce n’est pas simplement une question liée à un concept, c’est une mutation profonde qui est en train de se produire et qu’il faut anticiper » a conclu le ministre.

 

* : Le ministre est également marqué par l’image d’Aristote, qui fait des vers de terre l’intestin de la terre. « Avec trois tonnes de vers de terre, vous remuez 700 tonnes de terre par hectare et par an. Ça fait 4 000 kilomètres de galeries dans un hectare. Et la masse des vers de terre sur la terre est cinq fois supérieure à la masse des hommes sur la terre » s’est plu à déclamer Stéphane Le Foll.

Quatre longues années à la rue de Varenne

« Ça fait longtemps que je suis là. Je fais finir par battre des records. Ce qui est un peu problématique et très difficile avec toutes les crises. C’est un sujet de réflexion pour la suite… » a glissé Stéphane Le Foll lors de sa visite officielle, visiblement pressé de passer le relai.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé