Accueil / Commerce/Gestion / Martell lance un comité de dégustation élargi aux experts des marchés

Cognac
Martell lance un comité de dégustation élargi aux experts des marchés

Pour dynamiser sa gamme, le nouveau maître de chai de la maison charentaise initie une nouvelle procédure d'examen des assemblages. Qu'ils soient nouveaux ou établis.
Par Alexandre Abellan Le 25 mai 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Martell lance un comité de dégustation élargi aux experts des marchés
Résolument humble, Christophe Valtaud ne cache pas son émotion à déguster un verre de Cordon Bleu (le XO de Martell) : « un profil produit inchangé depuis 1912… ». - crédit photo : Pernod Ricard
P

« Pour aller chercher un expérience des métiers et une connaissance des métiers, nous allons créer le comité des maîtres assembleurs de Martell. En plus des experts de la création de cognacs, il sera ouvert à d'autres univers : des gens du marketing, de la communication, d’autres AOC… » dévoile avec satisfaction Christophe Valtaud, le nouveau maître de chai de Martell. En poste depuis moins de deux mois, ce dynamique charentais souhaite stimuler les processus de conception des cuvées de la filiale de Pernod-Ricard. Ne se donnant pour l’instant pas de limite, ce comité pourrait aussi bien orienter des cuvées innovantes que réviser les grands classiques explique-t-il ce 24 mai, au château de Lignères (Rouillac).

Purement consultatif, ce nouveau comité devrait se composer d’une vingtaine de participants, pour un rythme de réunion mensuel ou bimensuel. Tandis que le traditionnel comité de dégustation Martell sera maintenu en parallèle (il réunit une dizaine d’experts de la maison). Si la composition et les modalités du comité des maîtres assembleurs restent à préciser, il est déjà sûr qu’il se tiendra au château de Lignères. La propriété réunissant symboliquement nombre de métiers du cognac, allant de la vigne à l’embouteillage, en passant par la distillerie et l’assemblage. Ce domaine est également une propriété historique de Martell, ayant été acheté en 1965 par Paul Ricard (avec la maison Bisquit).

Garant de la reproduction de l'existant

En impliquant des experts d’autres horizons, Christophe Valtaud espère donner aux membres de son équipe technique de nouvelles clés pour s'ouvrir aux marchés. Ayant succédé à Benoît Fil, le maître de chai résume en effet ses responsabilités à être le « garant du savoir-faire et du transfert ». Il réalise un hommage appuyé à ses maîtres d’apprentissage de la dégustation Martell, Dominique Métoyer, responsable des achats d’eaux-de-vie, et Pascal Cibrot, maître assembleur expert. « Et on prépare déjà les suivants, en apprenant aux jeunes le vocabulaire du maître de chai. Que nous parlions tous du même profil » lance-t-il. « A Martell, nous sommes très fiers de cette filiation qui se fait par le compagnonnage et l’esprit d’équipe » résume Pierre Joncourt, le directeur des opérations de la deuxième maison de Cognac.

Un nouveau maître de chai axé R&D

Egalement responsable des 430 hectares de vigne des Domaines Jean Martell et de la qualité des distilleries, le maître de chai de Martell chapeaute le service Développement et Innovation de la maison charentaise. Leur projet de recherche le plus ambitieux concerne le développement de cépages résistants (cliquer ici pour en savoir plus). Un univers que Christophe Valtaud connaît bien, ayant au terme de son parcours universitaire obtenu un doctorat en biologie moléculaire, après une thèse sur les maladies du bois (financée par la maison Rémy Martin). S’il ne détaille pas les autres projets de Martell, il affiche sans équivoque la fibre du développement durable (son premier poste chez Pernod-Ricard étant sur ce sujet, pour les champagnes Mumm et les cognacs Martell).

Tags : Cognac
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé