LE FIL
LE FIL DES ACTUALITÉS
Fermer
Fermer

Voyage, voyage

Les exportations mondiales progressent de 10,6 % en valeur

Lundi 18 avril 2016 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 22/04/2016 10:51:01

Les exportations mondiales progressent de 10,6 % en valeur
- crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
L’Organisation internationale de la vigne et du vin a présenté le 18 avril les chiffres de la conjoncture viticole mondiale. La progression de la valeur des échanges est tout à fait remarquable.

Maintenant leur rythme de croissance de 2% par an en volume depuis quelques années, les échanges mondiaux progressent en valeur de façon « remarquable » en 2015, a souligné Jean-Marie Aurand, directeur général de l’Organisation internationale de la vigne et du vin, le 18 avril. La valeur des exportations atteint les 28,3 milliards d’euros pour 104,3 millions d’hl échangés. « Plus de deux bouteilles sur cinq, consommée dans le monde, le sont désormais dans un autre pays que leur lieu de production » a remarqué Jean-Marie Aurand. « Cela démontre la nécessité de produits qui répondent à des standards internationaux et confirme le rôle de l’OIV en la matière » a-t-il encore commenté.

Hausse des exportations américaines

La hausse de la valeur de l’exportation est notamment portée par une montée en gamme opérée par plusieurs pays. Les Etats-Unis emportent ainsi la place de plus forte croissance des exportations mondiales en valeur : + 26,5% (1395 millions d’euros). Cette hausse s’accompagne d’une légère augmentation en volume (+3,5%), ce qui démontre bien la croissance de la valorisation des vins américains sur les marchés extérieurs. Un phénomène similaire est observé en Australie, en Argentine et dans une moindre mesure au Chili. Il semble donc qu’un courant vers la montée en gamme se dessine, ce qui place la France, et son offre plutôt haut de gamme, dans la tendance internationale.

Les exportations se répartissent à 54% en bouteille, 38% en vrac et 8% en effervescents. « La part du vrac est en augmentation constante et nous assistons à un rééquilibrage progressif avec la bouteille » commente Jean-Marie Aurand. De même, les effervescents confirment leur pente ascendante, en volume et en valeur (respectivement +5,6% et +10,8%). Les vins conditionnés représentent encore une place prépondérante du point de vue de la valeur avec 72% de part de marché.

 

 

La Chine s’affirme encore davantage comme un acteur majeur du vin
Pour la deuxième année consécutive, la Chine est le second pays en termes de surface de vignes plantées avec 830 000 hectares, en hausse de 3 510 000 hectares (l’estimation porte sur toutes surfaces de vignes plantées, y compris les raisins de table). Avec 11 millions d’hl en 2015, le pays est le neuvième producteur de la planète mais il est aussi le cinquième consommateur avec 16 millions d’hl consommés en 2015 (+3% par rapport à 2014). « Cette hausse montre que le coup d’arrêt de la consommation chinoise obervée en 2013 et 2014 était passager » commente Jean-Marie Aurand. Néanmoins, le pays ne rattrape pas la consommation de 2012 qui avait atteint les 17,1 millions d’hl.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé