Accueil / Gens du vin / Cahors : l'interprofession présidée par Pascal Verhaeghe (château du Cèdre)

Cahors : l'interprofession présidée par Pascal Verhaeghe (château du Cèdre)

Présentant un front uni, l'UIVC vient de se choisir un nouveau président issu du négoce, afin de poursuivre la stratégie de valorisation de ses vins AOC.
Par Alexandre Abellan Le 17 septembre 2015
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Cahors : l'interprofession présidée par Pascal Verhaeghe (château du Cèdre)
R

éunie en assemblée générale ce 15 septembre, l'Union Interprofessionnelle des Vins de Cahors vient d'élire un nouveau président issu du collège du négoce : Pascal Verhaeghe. Figure du vignoble cadurcien, il ne cache pas avoir pris le temps de la réflexion avant de poser sa candidature, suite à la démission surprise de son prédécesseur, Bertrand-Gabriel Vigouroux. « Si je me retrouve à cette place aujourd'hui, ce n'est pas par ambition personnelle, ou par le malheur d'une charge qui m'est tombée dessus. C'est bien parce que l'on commence à avoir une liaison entre l'ensemble de la production et des metteurs en marché » confie Pascal Verhaeghe.

Cette union passe par une feuille de route commune : la création de crus pour l'AOC Cahors, l'intégration de l'IGP du Lot dans l'UIVC, la renégociation de la convention de partenariat avec l'Interprofession des Vins du Sud-Ouest*... Derrière ces projets ambitieux, un seul mot d'ordre : accompagner la stratégie de montée en gamme. Cette valorisation, que Pascal Verhaeghe chiffre, à 150 euros/hectolitre pour Cahors (il avoisine aujourd'hui 130 €/hl). Cette position n'est pas contre-nature pour celui qui tient autant du négociant que du vigneron par son parcours.

Avec son frère Jean-Marc, Pascal Verhaeghe a d'abord repris la direction du château familial du Cèdre en 1987 (qui représente aujourd'hui 27 hectares de vigne). En 1993, ils ont lancé une activité de négoce et distribution qui suit et achète aujourd'hui la production de 137 ha. Au total, il commercialise 800 000 cols par an, et vise 1,2 million de cols pour 2016. « Pour réussir, il faut de bons produits, un bon positionnement prix et de bonnes idées marketing » résume Pascal Verhaeghe, un esprit d'entreprise qu'il applique au château du Cèdre, et qu'il transposerait bien à la gestion de l'AOC.

 

 

* : Pour en savoir plus sur les projets de l'UIVC, lire le dossier consacré à sa hiérarchisation AOC et l'intégration de l'IGP Côtes du Lot... Et au futur de sa convention avec l'IVSO.

 

 

[Photo : Pascal Verhaeghe ce 16 septembre dans les chais du château du Cèdre ; Alexandre Abellan (Vitisphere)]

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé