LE FIL

L'ODG des crus du Beaujolais se réorganise après sa prise d'indépendance de l'UVB

Jeudi 25 juin 2015 par Juliette Cassagnes

L'ODG des crus du Beaujolais se réorganise après sa prise d'indépendance de l'UVB

La réorganisation de l'ODG des Crus du Beaujolais se met en place progressivement depuis janvier 2015, date à laquelle les membres de son conseil d'administration ont adopté le principe de reprise en main de la gestion financière et administrative de leur syndicat à l'Union des vignerons des Beaujolais (UVB). Celle-ci a été présentée dans le détail, lors de l'assemblée générale qui s'est tenue hier mardi 23 juin 2015, à Odenas (69).

 

A la suite de nombreuses réunions de travail, il a tout d'abord été décidé de la création de quatre commissions au sein de l'ODG : « présidents des crus », « finance », « technique » et « communication », dans lesquelles les viticulteurs sont libres de participer. Des commissions qui se sont déjà réunies au printemps et qui ont défini les grands axes stratégiques du syndicat pour les années 2015 à 2018.

 

Une enquête en interne a aussi été réalisée en avril 2015 auprès des viticulteurs adhérents, afin de mieux cerner leurs attentes vis-à-vis de leur nouvel ODG...Confirmant au passage que ces derniers ont plutôt bien perçu la décision de lui faire reprendre son indépendance. Une personne a été embauchée il y a quelques semaines pour assurer la coordination de l'ODG. Enfin, un changement d'adresse du siège social, désormais à Fleurie, « au cœur du vignoble des crus » et non plus à Villefranche-sur-Saône, a été effectué.

 

L'ODG gérera dorénavant en autonomie son cahier des charges et son application, le plan d'inspection, mais aussi toute la communication et les problématiques techniques liées aux crus. « Travailler directement sur les dossiers nous concernant permet une efficacité et une réactivité plus fortes, et d'être plus proches de la base : nos opérateurs », argumente Audrey Charton, présidente du syndicat. Une vision et une organisation que les représentants de l'ODG des Beaujolais ont « bien compris », assure celle-ci.

Mais l'ODG des crus ne quitte pas complètement l'UVB : le syndicat souhaite en effet poursuivre la collaboration avec son homologue du Beaujolais, dans le cadre de l'UVB, sur les dossiers « les plus lourds » et communs aux deux ODG, tels que les autorisations de plantation, les plans collectifs de restructuration, les capsules congés ou le VCI. Or ce dernier avait lancé l'idée, il y a quelques mois, d'une éventuelle adhésion à la CAVB pour la gestion de tels dossiers... Faut-il donc y voir là une main tendue avant un divorce définitif ?

L'ODG des Beaujolais et Beaujolais villages a par ailleurs, lui aussi, cassé la convention qui le liait à l'UVB ; les missions de cette dernière sont donc considérablement allégées. Reste maintenant à savoir ce que va devenir l'UVB et les salariés qui y travaillent...« Nous avons un premier conseil d'administration fin juillet, pour y réfléchir et décider comment va évoluer l'UVB », a annoncé Audrey Charton. 

[crédit photo: J Cassagnes]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé