Accueil / / Libre échange : les vignerons californiens attendent beaucoup des traités transocéaniques

La levée des barrières douanières en Europe et en Asie attisent les impatiences...
Libre échange : les vignerons californiens attendent beaucoup des traités transocéaniques

Par Alexandre Abellan Le 04 mars 2015
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Libre échange : les vignerons californiens attendent beaucoup des traités transocéaniques
A

Alors que les expéditions américaines de vins ont pâti du dollar fort en 2014, les vignerons de Californie appellent de leurs vœux la levée des barrières commerciales à la destination de l'Union Européenne et de l'Asie. Nul doute que leurs opportunités export regagneraient en vigueur si les traités de libre échanges transatlantique et transpacifique sont adoptés selon leurs conditions. Militant auprès de l'administration et du Congrès, Tom LaFaille (vice-président du Wine Institute, association d'opérateurs californiens) explique que « retirer les barrières au commerce ouvrirait un terrain de jeu mondial au niveau de nos vignerons. Le plus urgent et important, c'est que le Congrès approuve la loi d'Autorité de la Promotion Commerciale (TPA), que les droits de douane payés par les vins américains sur les marchés d'Europe et d'Asie Pacifique soient éliminés des accords de libre-échange. »

Mesure d'exception, le TPA (ou « fast-track ») donne au pouvoir exécutif (soit la présidence américaine) le pouvoir de négocier directement des accords commerciaux internationaux. La mise en place du TPA reste incertaine, le Congrès étant actuellement placé sous le signe de l'opposition à l'exécutif (majorité républicaine au Sénat et à la Chambre des Représentants). Pour Ken-ichi Hori, le directeur de l'antenne japonaise du Wine Institute, la mise en place de l'accord transpacifique est « vital pour les vins américains, les vins du Chili et de l'Australie ayant déjà signé des accords de libre-échange avec le Japon, ce qui leur donne un avantage douanier sur la Californie ».

L'Union européenne et les Etats-Unis viennent d'ouvrir une nouvelle session de négociations sur l'accord transatlantique à Bruxelles (« le huitième round »), la position du vignoble français restant contrastée sur le sujet. Les négociations de l'accord transpacifique sont également en cours, réunissant autour de la table l'Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, les Etats-Unis, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Viêt Nam.


 

 

[Photo : Office of the United States Trade Representatives]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé