Accueil / Commerce/Gestion / Etats-Unis : les vins rouges doux séduisent de plus en plus

"Historiquement, les consommateurs parlaient de vins secs et en buvaient des doux. Nous avons vu...
Etats-Unis : les vins rouges doux séduisent de plus en plus

Par Alexandre Abellan Le 15 janvier 2015
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Etats-Unis : les vins rouges doux séduisent de plus en plus
P

our séduire les fameux « millenials », ou génération Y, les opérateurs du marché américain connaissent le truc : « les jeunes consommateurs nord-américains rentrent dans le monde du vin par les boissons sucrées » résume Peter Deutsch (le PDG du distributeur Deutsch Family Wines, interrogé par le site Shanken News Daily. Une approche opportuniste qui donne du marché américain une image de trendmarket bien plus volatile que le marché hexagonal (où les BIB, rosés et vins aromatisés sont des tendances en forme de lame de fond). Si les moscatos et sangrias persistent, la nouvelle mode Outre-Atlantique semble désormais être celle des vin rouge doux, les « sweet red wines ». Emergente depuis 2012, cette gamme est maintenant en pleine explosion à en croire la liste de marques dressée par Shanken News Daily : Barefoot Sweet Red (E&J Gallo, Etats-Unis), Jam Jar Sweet Shiraz (Cape Classics, Afrique du Sud), Yellow Tail Sweet Red Roo (Casella Wines, Australie)...

Mais s'il y a un potentiel de développement pour cette catégorie, Peter Deutsch précise cependant qu'elle ne pèse que pour 1 % de la valeur du marché américain des vins (avec une croissance de 4,5 %), tandis que la gamme traditionnelle des vins rouges assemblés comptent pour 9 % du chiffre d'affaires (avec un développement de 13 %). Sur la même longueur d'onde, Stephanie Gallo (vice-présidente marketing du groupe E&J Gallo), vient de déclarer à la revue AdWeek que « nous voyons finalement le vin passer du statut de breuvage de fête à celui de boisson quotidienne. Les vins effervescents, par exemple, se vendent comme des petits pains. » Vice-président des études consommateurs pour Constellation Brands, Dale Stratton note une autre évolution de taille : « historiquement, les consommateurs parlaient de vins secs et en buvaient des doux. Nous avons vu un changement d'attitude, les consommateurs se sentent aujourd'hui à l'aise quand ils évoquent leur goût pour les styles de vins plus doux. »

 

 

[]

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé