Accueil / Commerce/Gestion / Languedoc : après les turbulences estivales, Foncalieu se rassure avec un nouveau directeur
Languedoc : après les turbulences estivales, Foncalieu se rassure avec un nouveau directeur
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Languedoc : après les turbulences estivales, Foncalieu se rassure avec un nouveau directeur

Par Alexandre Abellan Le 17 décembre 2014
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Languedoc : après les turbulences estivales, Foncalieu se rassure avec un nouveau directeur
A

yant pris la présidence des vignobles Foncalieu, Michel Servage vient de recruter un nouveau directeur général : Antoine Pirie. Après un été tumultueux, qui a vu Michel Bataille quitter son poste de PDG du groupe audois Foncalieu (suite à sa mise en examen), la gouvernance de l'union de caves coopératives est ainsi en voie de stabilisation, pour ne pas dire de normalisation. « On ne change rien à la stratégie de l'entreprise » précise d'emblée Michel Servage, « on a toujours la vision d'un produit milieu/haut de gamme, avec une différenciation et une maîtrise de l'ensemble de la chaîne de distribution ». A en croire le président de la cave coopérative de Puichéric (et de la confédération des vins à IGP), la ligne directrice directrice de Foncalieu n'est pas modifiée pas, seule l'organisation interne évolue.

Dans les faits, le groupe s'apprête pourtant à s'adapter aux effets de la petite récolte 2014, en réduisant les ventes en vrac (60 % des commercialisations) et en compensant par des achats extérieurs. L'objectif est ainsi de maintenir en 2015 le niveau de commercialisation de vins embouteillés atteint sur l'année écoulée (en hausse de 2,5 millions de cols). Il faut dire que le millésime n'a pas été tendre avec le vignoble languedocien, les aléas climatiques ayant particulièrement touché l'Aude (grêle, sécheresse...). Les Vignobles de Foncalieu auraient ainsi enregistré une perte de 30 à 40 % de ses apports (soit -140 000 hectolitres de vins).

Prenant ses fonctions le 5 janvier 2015, Antoine Pirie était depuis février 2012, le directeur général de la maison bourguignonne Corton André (rachetée cet été par le négociant Béjot, qui en a cédé le château éponyme dans la foulée).

 

 

[Photo d'Antoine Pirie : BIVB]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Hauts-de-Seine - Alternance/Apprentissage
Rhône / Savoie - Alternance/Apprentissage
Gironde - Contrat d'intérim
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé