Accueil / Viticulture / Biocontrôle, biostimulation et irrigation du vignoble réussissent au Groupe Perret

Nouvelles offres
Biocontrôle, biostimulation et irrigation du vignoble réussissent au Groupe Perret

Les produits phytosanitaires ne représentent plus que 21 % des 219 millions d'euros de chiffre d'affaires du négociant. A côté du développement des biosolutions, le deuxième opérateur privé mise sur l'irrigation et les couverts végétaux.
Par Marion Bazireau Le 11 mai 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Biocontrôle, biostimulation et irrigation du vignoble réussissent au Groupe Perret
« Notre chiffre d’affaires est porté à 81% par l’agrofourniture, détaille Bernard Perret, PDG du Groupe. Viennent ensuite le matériel d’irrigation, le matériel vinicole et le machinisme. » - crédit photo : Sylvie Reboul
D

es centaines de viticulteurs du Lubéron ou des Coteaux d’Aix sont venus fêter l’inauguration repoussée par la crise covid de la 16ème agence du négociant Perret ce vendredi 6 mai au Puy Sainte Réparade (13).

« Ce site de 15 000 m² est déjà l’un des plus dynamiques alors qu’il est ouvert depuis moins de 2 ans » se réjouit Daniel Léon, directeur commercial du groupe, qui affiche, toutes filiales confondues, un chiffre d’affaires de 219 millions d’euros sur la campagne passée (en hausse de 13 millions €).

« Il est porté à 81 % par l’agrofourniture, détaille Bernard Perret, PDG du groupe. Vient ensuite le matériel d’irrigation, de plus en plus demandé, qui atteint désormais 8 % de notre chiffre, puis le matériel vinicole (5,8 %), proposé par Viséa-Couturier, et le machinisme (5,2 %) avec Chabas, Andreux et JBF Agricole ».

Le Groupe trouve 55 % de ses revenus dans la viticulture. Avec son site au Puy Sainte Réparade, Perret espère gagner des parts de marché dans les secteurs des espaces verts, de l’horticulture et de la pépinière, qui représentent aujourd’hui 6% de son activité.

Baisse des phytos

Bernard Perret mise beaucoup sur le développement du biocontrôle. « Quand je suis arrivé il y a 37 ans, nous baignons dans les pesticides. Aujourd’hui, les produits phytosanitaires ne représentent plus que 21 % du chiffre d’affaires total du groupe. Et les biosolutions comptent pour 35 % de ces 21 % ! » assure-t-il.

Les biostimulants foliaires et racinaires continuent également leur progression (7 millions d’euros de CA). Perret travaille également sur des solutions de phytothérapie. « Nous multiplions les essais au champ sur les PNPP (préparations naturelles peu préoccupantes) pour apporter des garanties à nos clients ».

Le groupe met aussi les moyens sur le marché des couverts végétaux. « Nous proposons des mélanges adaptés aux vignobles méridionaux et sommes en train de concevoir du matériel d’hydroseeding adapté à la vigne » annonce Bernard Perret. Ce matériel pourrait être proposé à la location ou en prestation

.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente - Alternance/Apprentissage
Côte-d'Or - CDI
Gironde - Alternance/Apprentissage
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé