Accueil / Commerce/Gestion / La bière prise pour modèle par le vin
La bière prise pour modèle par le vin
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Tendances
La bière prise pour modèle par le vin

Zéro alcool pour le contenu, canette pour le contenant, le monde du vin s’inspire du monde de la bière. Entre sans alcool, vin plus ou moins désalcoolisé et hard-seltzers les tendances décryptées à Wine-Paris & Vinexpo
Par Isabelle Bachelard Le 17 février 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La bière prise pour modèle par le vin
- crédit photo : Isabelle Bachelard
S

elon un sondage Opinion Way pour les Maitres Vignerons de Saint-Tropez paru en janvier, 7 Français sur 10 seraient prêts à tenter le vin en canette. Toutes les bières même les plus « craft », proposent déjà au moins une cuvée en canette. Ce n’est plus le contenant du pauvre. Il est plébiscité pour son recyclage et il semble maintenant clair que l’aluminium n’altère pas le goût du produit. Olivier Dauga, à l’origine des canettes de vins à faible degré d’Univitis à Bordeaux explique que « le challenge de demain, c’est de financer la protection de l’environnement » mais aussi que ce contenant permet une meilleure valorisation, utile lorsque « le viticulteur ne vit plus de son vin ».

Désalcoolisation ou élaboration sans alcool

Fathi Benni, fondateur du Petit Béret insiste sur l’originalité de sa production, qui élabore des boissons sans alcool directement à partir de moûts de raisin, issus de l’agriculture biologique. Il a créé Le Petit Béret pour les gourmands qui comme lui, ne consomment pas d’alcool, mais souhaitent une boisson qui complémente les repas. Il insiste sur sa technique d’élaboration car « prendre du vin pour le désalcooliser est une aberration ». Son objectif est « d’ouvrir le vignoble à de nouveaux consommateurs et d’amener de la croissance grâce au savoir-faire considérable de la France ».

Mais une nouvelle réglementation avec un nom pour les boissons à moins de 7° fait toujours défaut.

Quel emplacement dans les rayons ?

Les hard-seltzers, eaux pétillantes aromatisées et alcoolisées autour de 5 ° ont connu une progression rapide depuis leur apparition en France à l’automne 2020. Fait exceptionnel, tous les opérateurs – eau, vin, bière, soft – s’affronte désormais directement dans la course. Le positionnement dans les rayons, encore très chaotique est perturbant pour le client : parfois à côté des spiritueux, parfois près des bières sans alcool ou des vins, ou même à côté des bières artisanales. L’ambiguïté demeure pour ce produit encore mal défini. Seul Carrefour le positionne clairement dans un rayon balisé, en prolongement du rayon bières.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé