Accueil / Commerce/Gestion / Une chaire universitaire pour les vins rosés de Provence

Expertise supplémentaire
Une chaire universitaire pour les vins rosés de Provence

L'interprofession des vins de Provence lance, avec Kedge Business School et la Caisse d'épargne Côte d'Azur, la première chaire sur les rosés de Provence. Ce projet va permettre d'approfondir les connaissances sur la perception des vins du vignoble ainsi que des outils précieux quant à leur positionnement futur.
Par Chantal Sarrazin Le 25 novembre 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une chaire universitaire pour les vins rosés de Provence
Le projet va étudier trois axes pendants trois ans. - crédit photo : CIVP
l

« Nous voulons être moteur sur tout ce qui concerne les vins rosés, révèle Brice Eymard, directeur du Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP). Nous le sommes déjà avec le Centre du rosé et l’Observatoire mondial du rosé. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de participer aux travaux de la première chaire sur les vins rosés de Provence qui a été lancé au mois d’octobre. »

Ce projet, d’une durée de trois ans, associe l’interprofession, Kedge Business School et la Caisse d’épargne Côte-d’Azur de plus en plus implanté dans le vignoble. « Kedge via son centre d’excellence Food, Wine & Hospitality accompagne depuis longtemps les mutations du secteur du vin et propose une aide à la décision aux acteurs du marché. Son expertise et ses partenariats avec les des laboratoires de recherche vont apporter la caution scientifique à ce projet », précise de son côté Alexandre de Navailles, directeur général de Kedge.

3 axes

Les travaux vont s’articuler autour de trois axes : les attentes et la perception des consommateurs avec une dimension prospective sur les générations futures, la colorimétrie avec l’élaboration d’un nouveau référentiel pour la caractérisation et la mesure de la couleur et enfin l’analyse des zones du cerveau impliquées lors de la dégustation des vins rosés de Provence en fonction du profil du dégustateur novateur ou expert.

Cette chaire pluridisciplinaire engage par ailleurs plusieurs acteurs scientifiques : le centre de recherche et d’expérimentation du rosé de Vidauban, Thierry Lorey docteur et enseignant-chercheur en marketing du vin à Kedge et Valérie Bonnardel professeur au département de psychologie de l’université de Winchester. Le CIVP co-finance cette chaire à hauteur de 50 %.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé