Accueil / Viticulture / Le Sival affiche complet et met le cap sur l'agroécologie

Salon d’Angers
Le Sival affiche complet et met le cap sur l'agroécologie

Plus de 700 exposants seront présents au salon d'Angers du 11 au 13 janvier 2022. Les visiteurs pourront préparer leurs visite sur une toute nouvelle application.
Par Bertrand Collard Le 22 novembre 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le Sival affiche complet et met le cap sur l'agroécologie
La conférence de presse du Sival ce 18 novembre à Paris. - crédit photo : Bertrand Collard
A

moins de deux mois de la tenue de leur salon, du 11 au 13 janvier 2022, les organisateurs du Sival affichent leur confiance. « Le salon est complet, avec plus de 700 exposants, dont la moitié qui propose des produits pour la viticulture, et 37000 m2 », affirme Anne Boussion directrice du parc d’exposition d’Angers. Malgré la recrudescence de cas de Covid, elle espère accueillir autant de visiteurs qu’en 2020, soit 26 000.

Nouvelle application mobile

Ces derniers pourront préparer leur visite sur une toute nouvelle application leur permettant de prendre rendez-vous avec les exposants, physiquement durant le salon, puis virtuellement pendant une semaine après sa fermeture. Dans cette appli, les visiteurs trouveront également un catalogue des exposants et des produits et matériels exposés pour sélectionner ceux qui les intéresse et aller droit au but.

Le Sival proposera aussi un programme très complet de conférences dont plus de 60% porteront sur l’agroécologie, toutes filières confondues. Au menu pour la viticulture, un point sur les variétés résistantes au mildiou et à l’oïdium, la culture sans herbicides, l’agroforesterie, mais aussi, dans d’autres registres, la présentation d’un nouvel outil de bilan hydrique, un point sur le risque CO2 dans les chais ou une conférence sur les expertises à mettre en œuvre lorsqu’on veut vendre un chai.

« Une évolution est en train de se faire, observe Bruno Dupont, président du Sival. Le bio est déjà fini. On sent bien qu’il y a une autre étape derrière qu’il faut qu’on développe. »

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé