Accueil / Commerce/Gestion / Le négociant Montagnac dans le giron de la famille Roulleau (château Dauzac)

Vins de Bordeaux
Le négociant Montagnac dans le giron de la famille Roulleau (château Dauzac)

Apres avoir acquis en 2019, un cinquième grand cru classé de Margaux, la famille Roulleau devient actionnaire majoritaire du négociant bordelais Montagnac.
Par Colette Goinère Le 20 octobre 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le négociant Montagnac dans le giron de la famille Roulleau (château Dauzac)
Laurent Fortin, à la tête du pôle viticole de la famille Roulleau, « missionné » pour faire croitre ce pôle, planche sur d’autres acquisitions. - crédit photo : DR
L

e rennais Christian Roulleau, au travers de la family office qu’il a créé il y a cinq ans, poursuit ses emplettes dans le vin. Il vient de prendre 51 % du négociant Maison Montagnac, implanté à Bruges en Gironde, qui emploie une dizaine de salariés et réalise un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. Une acquisition qui devrait donner un appel d’air à ce négociant en lui offrant une « sécurité financière ».

« Nous allons apporter de la trésorerie pour que Montagnac puisse se développer. Cela va donner de la confiance aux grands crus. C’est aussi un apport en termes de pérennité car nous ne souhaitons pas nous séparer de Thomas et Romain Montagnac, soucieux de relancer l’entreprise » explique Laurent Fortin, directeur général de château Dauzac et responsable du pole viticole de la famille Roulleau. Un plan stratégique permettant d’apporter de la valeur ajoutée aux crus  et aux clients, est en train d’être peaufiné. Il sera mis sur la table d’ici la fin de l’année.

Négociant 3.0

« Montagnac doit devenir un négociant 3.0 en allant sur le digital, en accompagnant les grandes marques, et en pratiquant un marketing fort, lequel est pour l’instant balbutiant » ajoute-t-il. Le négociant qui a besoin d’une structuration en termes de ressources humaines tant à l’export avec des présences physiques sur des marchés stratégiques, au national que dans le back office, ou le marketing, va procéder à des embauches.

Cette acquisition va permettre à la famille Roulleau d’élargir son réseau commercial. De son côté Montagnac va distribuer château Dauzac, (49 ha de vignes, 300 000 cols exportés à 87 %) sans pour autant changer la donne. « Nous sommes très attachés à la place de Bordeaux. Montagnac est un allocataire comme la trentaine d’autres qui distribue Dauzac » précise Laurent Fortin.

Candidatures

Avant de jeter son dévolu sur Montagnac, nombre de négociants ont été approchés. « Nous avons regardé un certain nombre de dossiers. Certaines maisons de négoce ont du mal à se réinventer, à passer au digital et à répondre aux souhaits des clients finaux » observe-t-il.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé