LE FIL

Effet Biden

Un temps mort de quatre mois pour les taxes airbus

Vendredi 05 mars 2021 par Marion Ivaldi

Quatre mois : c'est le temps que se donnent les Etats-Unis et l'Union Européenne pour trouver un accord sur le contentieux Airbus.
Quatre mois : c'est le temps que se donnent les Etats-Unis et l'Union Européenne pour trouver un accord sur le contentieux Airbus. - crédit photo : DR
Les Etats-Unis et l’Union européenne annonce une suspension de quatre mois des taxes dites « Airbus » sur les vins.

C’est une bonne nouvelle pour les vins français et ceux européens touchés par la taxe « Airbus ». Après l’annonce faite de la levée des taxes sur les whiskeys britanniques, c’est au tour des vins européens de bénéficier d’un temps de répit. L’Union Européenne et les Etats-Unis ont en effet annoncé ce 5 mars 2021 la suspension réciproque de quatre mois des droits de douane additionnels mise en place dans le cadre du contentieux sur l’aéronautique. Dans un tweet, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a qualifié la décision de « nouveau départ ». Quant à la parlementaire Irene Toleret (Renaissance), elle a salué l’accord, toujours sur twitter, en relevant que « les producteurs affectés pourront respirer en attendant une solution définitive entre les deux partenaires commerciaux ».

 Les exportateurs soulagés…pour un temps

« Nous remercions les négociateurs de ce premier résultat encourageant » a déclaré le président de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France. « Toutefois, ce n’est que le début du chemin : il faut désormais transformer l’essai en mettant à profit ces quatre mois pour trouver une solution définitive à cet interminable conflit sur l’aéronautique et ainsi, sécuriser nos entreprises sur le marché américain » poursuit-il dans un communiqué.

Et de prévenir qu’une annulation des soutiens aux entreprises trop précoces serait une erreur.  « Cette annonce très positive ne doit pas faire oublier les dommages endurés par nos entreprises dans un environnement économique particulièrement dégradé : il appartient à l’État de les soutenir maintenant pour leur permettre de rebondir rapidement et de regagner les parts de marché aux États-Unis qu’ils avaient perdus ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé