LE FIL

UMVL

François-Régis de Fougeroux à la barre du négoce ligérien

Mardi 16 février 2021 par Patrick Touchais

François-Régis de Fougeroux à la barre du négoce ligérien
- crédit photo : DR
Bernard Jacob a cédé son fauteuil de président du l’Union des maisons et marques du Val de Loire à un voisin : le directeur général de Langlois-Chateau.

François-Régis de Fougeroux est le nouveau président du négoce ligérien. Directeur général de la maison saumuroise Langlois-Chateau depuis 2008, il a été élu par ses pairs lors de la dernière assemblée générale de l’UMVL (Union des maisons et marques du Val de Loire), qui regroupe une trentaine d’entreprises. Il a succédé à Bernard Jacob (Orchidées), désigné au poste de vice-président.

Une passation de pouvoir en douceur, puisque le nouveau président entend s’inscrire dans la continuité du travail de son prédécesseur. “La Loire a lancé un vaste plan de filière à horizon 2030, avec des objectifs chiffrés sur de nombreux sujets : environnementaux, commerciaux… Le négoce s’est investi dans cet exercice et doit poursuivre ce travail en lien avec les ODG (Organismes de Défense et de Gestion)” précise François-Régis de Fougeroux.

"Eviter les yoyos"

L’un des chantiers qui tient à cœur du dirigeant ligérien est aussi à l’ordre du jour de nombreuses appellations : la régulation de la production. “On a à notre disposition de nombreuses données émanant de l’interprofession sur les stocks, les surfaces par cépage, les sorties… Tout cela doit permettre de construire une stratégie sur du moyen-long terme pour toutes les AOC en terme d’offre et demande. Il y aura des à-coups forcément, mais l’essentiel est d’avoir une vision pour chaque appellation. En tout cas, il faut éviter les yoyos en volume et en cours qui ne sont bons pour personne”.

 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
J.Henry Davence Le 18 février 2021 à 09:58:26
ah oui!!! Quand le négoce se mêle de la régulation de la production pour le bien du commerce et des marchés : c'est la faillite garantie des petites structures vigneronnes. Avec comme slogan : "vigneron produisez plus et surtout moins cher afin que votre gentil négoce puisse regagner des parts de marché...on s'occupe de tout". Voila la bonne recette pour garder la base de nos AOC au ras des pâquerettes. On ne change pas une équipe qui gagne!
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé