LE FIL

450 g/ha/an et 20 % de la surface

Des distorsions de concurrence selon les glyphosates

Mardi 19 janvier 2021 par Christelle Stef

En 2021, des glyphosates ayant les restrictions d'usage figurant dans leur AMM et d'autres qui ne les ont pas encore vont cohabiter sur le marché
En 2021, des glyphosates ayant les restrictions d'usage figurant dans leur AMM et d'autres qui ne les ont pas encore vont cohabiter sur le marché - crédit photo : Christelle Stef
Cette année, deux types de glyphosate vont cohabiter sur le marché : ceux pour lesquels la restriction à 450 g/ha/an figure déjà dans leur AMM et d’autres qui peuvent être utilisés comme avant. La raison ? L’Anses intègre les nouvelles restrictions au fur et à mesure de la ré-évaluation des produits à base de glyphosate. De quoi engendrer des distorsions de concurrence.

L’Anses a annoncé en octobre dernier que le glyphosate était interdit entre les rangs de vigne sauf dans les parcelles caillouteuses, en pente ou en terrasse. Sous le rang, il reste autorisé mais uniquement sur une bande qui correspond à 20 % de la surface des vignes et à une dose limitée à 450 g/ha/an, ce qui correspond à un seul traitement par an. A partir de quand s’applique la restriction de grammage ? C’est la question qui a été posée à Eric Chantelot, le directeur du Pôle Rhône-méditerranée de l’IFV, le 15 janvier dernier lors du webinaire « Languedoc : l’actualité du vignoble », organisé par l’IFV dans le cadre de la 12ème édition des Entretiens Vigne Vin Languedoc-Roussillon.

La réponse est loin d’être simple. « Ce n’est pas un arrêté ministériel qui définit le grammage maximum contrairement à ce que l'on a pu connaître avec la réglementation précédente. Là le processus qui a été choisi est celui de l’AMM (autorisation de mise sur le marché). La restriction d’usage est liée à la ré-évaluation des spécialités commerciales à base de glyphosate. Et aujourd'hui il est clair, qu'il y aura une distorsion de concurrence (...) L'Anses en a conscience mais n'a pas trouvé le moyen de mettre tout le monde au même niveau, au même moment », a expliqué Eric Chantelot.

Deux types de produits vont cohabiter en 2021

En clair les produis à base de glyphosate qui ont déjà été ré-évalué par l’Anses sont d'ores et déjà soumis à ces restrictions d'usage car celles-ci sont inscrites dans leur AMM. C’est le cas par exemple du Touchdown système 4. Pour ceux qui n’ont pas encore été ré-évalué par l’Anses, les nouvelles conditions d’emploi ne figurent pas encore dans leur AMM. Rien n'empêche de les utiliser comme avant. « En 2021, deux types de produits vont donc cohabiter : des produits qui ont la restriction et on en connaît déjà deux, et des produits qui n'ont pas cette restriction et vont rester sur l'ancienne étiquette et de ce fait pourront être utilisés comme les années précédentes ". Pour combien de temps ? L'avenir le dira.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé