LE FIL

Traçabilité des travaux en vigne

Karnott tracteur fait des petits pour les outils et les chauffeurs

Mercredi 04 novembre 2020 par Vincent Gobert

Boitier Karnott tracteur accompagné du dernier né bien plus petit et arrondi dédié aux outils
Boitier Karnott tracteur accompagné du dernier né bien plus petit et arrondi dédié aux outils - crédit photo : Vincent Gobert
Le boîtier connecté d’enregistrement des travaux se décline en petits formats à apposer sur les outils de l’exploitation et au porté clé des tractoristes. A la clé, une simplification de la traçabilité et de la gestion de flotte et du personnel.

Karnott fait des petits ! Si le boîtier principal, appelé « Karnott tracteur », est conservé pour trouver une place privilégiée en cabine, de nouveaux objets, bien plus petits, vont l’accompagner et être placés sur les outils. Ces « Karnott outil » ont vocation à remplacer les anciens gros boitiers et à figurer sur toutes les machines mobiles du domaine pour simplifier la traçabilité des travaux.

« Notre objectif est d’offrir une aide au suivi de la flotte, sur un domaine ou pour un prestataire de travaux, décrit Alexandre Cuvelier, co-dirigeant de la start-up. La communication entre les boitiers tracteurs et outils se fait automatiquement et par Bluetooth. Dès l’attelage, le karnott tracteur détecte l’outil. Pendant les travaux il enregistre les données de durée, de distance, de position. C’est un peu le cerveau de la bande. Il n’y a rien à allumer, les boitiers s’activent au moindre mouvement ». Alexandre Cuvelier précise en outre que ce développement pour les outils découle d’une demande forte sur le terrain.

"Une économie significative et une praticité sont au rendez-vous". 

Autre nouveauté, la jeune pousse du Nord introduit dans sa gamme le "Karnott chauffeur". Il s'agit d'un petit capteur logé dans un porte-clés et qui suivra tous les mouvements d'un conducteur d'une machine à une autre. Ce capteur transmet également les données aux boitiers Karnott Tracteur.

 

 

Optimisation des temps de travaux

Le lancement des Karnott outil suit celui du module de vitesse. En effet, la start-up a aussi validé le développement de cette donnée mise à disposition du gestionnaire ou du chef d’équipe. « Il s’agit du suivi de la vitesse de l’exécution des travaux, précise Alexandre Cuvelier. L’objectif est de s’assurer que les travaux sont réalisés dans des temps acceptables entre attelage, temps dans la parcelle, dételage. Ces différents temps sont automatiquement calculés par l’application et on peut les visualiser en direct sur smartphone ou "rejouer" l’intervention, comme un "replay" ».

Les boitiers Karnott sont proposés par une équipe de 13 commerciaux en régions. Ils sont aussi visibles chez plusieurs distributeurs et concessionnaires de toutes marques. Alexandre Cuvelier estime à plus d’une centaine le nombre de domaines viticoles et de prestataires clients de Karnott.

Le Karnott outil est en location à partir de 10 €/mois, avec un tarif dégressif. Il bénéficie de plus de 3 ans d’autonomie. Maintenance comprise.

Le module de vitesse est une option à 20 €/mois sur Karnott tracteur, de série à partir de 8 boîtiers en cabine.

 

"Nous utilisons 4 boîtiers tracteurs et 25 pastilles pour tous les outils"

Séduit, le Château Branda en AOC Puisseguin Saint-Emilion a acheté 25 de ces pastilles ! « Depuis le printemps, nous utilisons 4 Karnott tracteurs et disposé les Karnott outils sur nos pulvés, tondeuses, intercep, rogneuses, bennes, etc. raconte Paul Rafin, son directeur d’exploitation. Une fois les travaux terminés, les données sont envoyées par le boîtier du tracteur et je peux suivre les tâches réalisées sur les 33 ha de production depuis le smartphone ou au bureau. Au départ, il n’y a eu qu’à créer les parcelles sur l’application; puis associer chaque matériel à un numéro de boitier. Avant ça, on n’utilisait que le programme Excel pour les carnets de travaux. Aujourd’hui, Karnott nous permet de sortir des tracés avec la précision sur les heures de passages, les temps consacrés aux travaux. En termes de traçabilité, Karnott nous aide surtout pour la gestion du délai de réentrée dans la parcelle après une pulvérisation. On est en transition bio, ce qui oblige à plus de passages. Ça complexifie la gestion des travaux. Karnott nous facilite la visibilité pour prévoir les interventions. Plus globalement, on collecte les informations sur les temps passés à différents travaux. Elles me permettent d’améliorer la gestion des temps à passer sur le travail du sol, de trajet en tracteur par exemple. Pour une centaine d’euros par mois d’abonnement, je trouve le coût faible par rapport aux gains potentiels : du temps de gagné, un circuit et une qualité d’informations supplémentaires aussi ».

« Au départ, l’équipe s’est dit qu’elle était "tracée" poursuit Paul Rafin. Puis finalement ils ont très bien pris ce changement. Ils ont vu que c’était comme aller les voir en voiture. En plus, ils ont eux-mêmes le smartphone et l’application Karnott en cabine. Ça renforce la cohésion d’équipe car ils voient le travail de chacun et communiquent plus facilement. Ils peuvent s’apporter une aide plus vite. Et ça les implique dans la gestion du vignoble. Ils ont maintenant une visibilité sur l’état des travaux qu’ils n’avaient pas avant. C’était réservé au chef de culture. Ils bénéficient d’une vision globale ».

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé