LE FIL

Coronavirus

Le confinement a fait grimper le prix des piquets de vigne

Lundi 19 octobre 2020 par Marion Bazireau

En octobre, les fabricants de piquets de vigne ont acheté leur acier 9% plus cher.
En octobre, les fabricants de piquets de vigne ont acheté leur acier 9% plus cher. - crédit photo : Profilafroid
Craignant un arrêt du marché, les sidérurgistes n’ont pas produit suffisamment d’acier pendant le confinement. La demande est finalement supérieure à l’offre et les fabricants de piquets de vigne doivent acheter leur matière première plus chère.

Les fabricants de piquets de vigne font face à une flambée des prix de l’acier. « La situation évolue tous les mois. Pour octobre, l’augmentation est de 9% » rapporte Sébastien Gouteux, responsable commercial pour les piquets de vigne Profivi chez Voestalpine Profilafroid.

En mars, plusieurs sidérurgistes ont décidé de profiter du confinement pour faire la maintenance de leurs hauts fourneaux. « Or c’est une opération qui demande plusieurs mois sur ces installations industrielles » explique Sébastien Gouteux. D’autres fabricants ont décidé de produire moins de tonnes d’acier pour ne pas se retrouver avec un stock trop important sur les bras. En parallèle, les négociants ont rapidement vendu leur marchandise en prévision d’un arrêt du marché.

"Fabricants trop prudents "

Ils ont été trop prudents. « Dès le mois de juin la demande est repartie à la hausse. Les sidérurgistes et les stockistes craignaient d’avoir trop d’acier mais ils n’en ont finalement pas assez » regrette le responsable commercial.

Voestalpine Profilafroid se fournit habituellement auprès d’ArcelorMittal Dunkerque et d’une usine belge. « A l’heure actuelle ce n’est plus suffisant. Nous cherchons comme des fous de la matière première disponible rapidement à un prix convenable » relate Sébastien Gouteux.

L’entreprise fait son possible pour que cette hausse ne se répercute pas trop sur les viticulteurs. « Nous sommes conscients de la fragilité de leur trésorerie et nous rognons au maximum nos marges. »

Gare aux arnaques

Sébastien Gouteux avertit aussi les viticulteurs. Certains fournisseurs pourraient être tentés de mettre sur le marché des piquets composés d’acier de second choix. Cela ne se voit pas à l’œil. « Les mauvaises surprises arrivent au vignoble. » Pour éviter les déconvenues, les viticulteurs qui achètent sur internet ou en direct ne doivent pas se laisser tenter par des piquets vendus 15 ou 20% moins chers que la moyenne.

Le risque est moins élevé pour les achats effectués dans un réseau de distributeurs de matériel vitivinicole. « Souvent ils sont fidèles à leurs fournisseurs et attendent qu’ils leur livrent des produits d’une certaine qualité » explique Sébastien Gouteux. Dans les deux cas, les acheteurs ne doivent pas hésiter à demander les certificats matières de l’acier.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
Vigneronderions Le 20 octobre 2020 à 19:53:02
Le cours de l'acier à plongé, mais nous payons plus cher les piquets...L'art de créer de la pénurie, pour faire monter les prix de vente, tout en faisant financer le chômage partiel par le contribuable. Si les vignerons étaient aussi malin, ça se saurai.
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé