LE FIL

Coup de pouce

Le département de l'Hérault bonifie les aides à la distillation des vins

Mardi 01 septembre 2020 par Michèle Trévoux

Le Conseil départemental de l’Hérault a voté une ligne budgétaire de 1 M€ pour soutenir la viticulture départementale, durant la crise sanitaire.
Le Conseil départemental de l’Hérault a voté une ligne budgétaire de 1 M€ pour soutenir la viticulture départementale, durant la crise sanitaire. - crédit photo : Michèle Trévoux
Pour accompagner les viticulteurs et caves coopératives durant cette crise sanitaire, le Département de l’Hérault abonde le montant de la distillation des vins. De quoi soutenir la filière viticole départementale.

Les producteurs héraultais vont bénéficier d’un coup de pouce sur le prix de la distillation. Le Conseil départemental de l’Hérault a voté une ligne budgétaire de 1 M€ pour soutenir la viticulture départementale, durant la crise sanitaire. En concertation étroite avec Coop de France, la Fédération héraultaise des vignerons indépendants et la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, il a été décidé d’affecter cette somme au soutien des marchés via un abondement de 2 €/hl du prix de la distillation.

"Il n’y a aucune raison pour que le marché s’écroule"

« La mesure de distillation que nous avons obtenue en début d’été, grâce à l’action collective des parlementaires, des professionnels et des services de l’Etat, est salutaire car ces volumes éliminés permettent de stabiliser le marché. Elle a coupé court aux comportements baissiers, qu’on avait commencé à apercevoir avant que cette mesure ne soit prise, avec des offres de prix de 70 €/hl pour des IGP. Ce coup de pouce accordé par le Conseil Départemental va encore renforcer cet effet. J’envoie aujourd’hui un message fort aux metteurs en marché : compte tenu du niveau des stocks en début de campagne, il n’y a aucune raison que le marché s’écoule », a lancé Jérôme Despey, président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, lors de la visite de Jacques Witkowski, préfet de l’Hérault, à la coopérative Castelbarry à Montpeyroux ce lundi 31 août. 

Dans l’Hérault, 447 dossiers de distillation ont été déposés, dont 273 pour des volumes demandés de plus de 200 hl. Le volume total de distillation demandé s’élève à 450 000 hl, dont 370 000 hl en IGP/AOP et 80 000 hl en VSIG.

Les viticulteurs héraultais toucheront donc le prix initialement demandé par la profession pour cette distillation à savoir 80 €/hl pour les IGP et AOP et 60 €/hl pour les VSIG.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé