LE FIL

Herbicide

Le nouveau ministre de l’Agriculture maintient le cap de sortie du glyphosate

Jeudi 09 juillet 2020 par Marion Bazireau

« Objectif maintenu, transparence et méthode, ce sera ça ma ligne » a affirmé Julien Denormandie.
« Objectif maintenu, transparence et méthode, ce sera ça ma ligne » a affirmé Julien Denormandie. - crédit photo : Assemblée nationale (capture d'écran)
Julien Denormandie maintient l’interdiction du glyphosate au début de l’année 2021. Son ministère publiera prochainement les résultats d’un recensement sur l’évolution des achats de l’herbicide.

Lors de la séance de questions au gouvernement du 8 juillet, le nouveau ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie a été interpellé par le député de l’Aisne Julien Dive sur le sujet épineux de l’interdiction du glyphosate. « Quelle est la date de sortie du glyphosate ? Proposez-vous des dérogations ? Quelles alternatives proposez-vous pour les cultures en situation d’impasse ? »

« C’est l’ingénieur agronome qui va vous répondre, sans dogmatisme » a commencé le ministre, avant de réaffirmer le cap. « Le Président de la République a été très clair, il a fixé des objectifs temporels en disant qu’ils devaient s’appliquer au regard des produits de substitution. L’accompagnement des agriculteurs est indispensable. Nous allons agir avec méthode. »

"Nous allons publier l'évolution des achats"

Julien Denormandie a ensuite rappelé que selon les résultats d’un recensement demandé par la majorité, près d’un tiers des exploitations sont déjà sorties du glyphosate. « Un autre tiers sont en train d’en sortir. On rendra les résultats publics très prochainement pour montrer l’évolution y compris sur les achats » a-t-il affirmé, avant de conclure : « Objectif maintenu, transparence et méthode, ce sera ça ma ligne. »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
Carignan Le 12 juillet 2020 à 07:36:56
Bonne idée que de supprimer le Glypho. Et comme on va le déclarer dangereux pour les consommateurs français, il va de soi que seront interdites toutes les importations de denrées alimentaires issues d’agricultures où il est encore autorisé non? (C’est à dire la quasi totalité de l’agriculture mondiale) Ah on me glisse dans l’oreillette que non, on ne va pas faire ça.... Tant pis pour vous agriculteurs français, 2022 vaut bien une pioche.....pour vous!!!
JLF Le 11 juillet 2020 à 23:15:58
J’exploite 45ha de vignes: 5 en bio en cave particulière, 40 en coopérative en conventionnel. Maîtriser l’herbe pour assurer la récolte est indispensable, primordial. En conventionnel, cela représente 1,5 litre de glyphosate par ha par an, sur 40 cm de large sous les rangs plantés à 2,20 m. Suis-je un pollueur ??? Nous sommes bien loin des 15 ou 20 litres par ha appliqués sur les lentilles, petits pois, etc que nous importons par milliers de tonnes!!!!!! Sur le bio, maîtriser l’herbe me coûte environ 1200 euros / ha : 3 passages de désherbage mécanique ( avec évidemment qq plants coupés, et autres désagréments...) et la binette manuelle pour 800/ ha!! Et avec la question: qui vient faire ce boulot??? Sale boulot... le sarclet ( nom d’usage local) la binette, la houe... il fait chaud, ça donne des ampoules... qui fait le boulot ???? Nous sommes regis par des hurluberlus idéalistes qui n’ont AUCUNE notion de la réalité du terrain. Nous sommes MORTS. Adieu l’économie viti-vinicole. L’artenative arrivera avec le Canabis, et les nouvelles boissons qui l’utilisent comme ingrédient. Fin d’une époque....,
Baraud Le 10 juillet 2020 à 19:50:39
J’espère que notre jeune ministre fera le nécessaire pour interdire les importations qui ne respectent aucunes de nos règles Franco françaises!! On peut toujours rêver!! À grand renfort de lobbys bobos anti tout écolos ,l’agriculture française est en continuelle perte de vitesse,continuons à ecouter ces donneurs de leçons incapable de produire de quoi nourrir la population au détriments de nos produits locaux favorisant ces importations ! Pauvre france
Rol Le 10 juillet 2020 à 17:10:04
Il est SÛR qu'il a un diplôme de politicard mais pas possible un diplôme d'ingénieur ??
Jm Le 10 juillet 2020 à 13:51:21
Qu'il prévoit beaucoup de pompiers pour arrêté les incendies en été ...
destartine Le 10 juillet 2020 à 09:56:03
Poudre aux yeux. L'industrie agro-chimique lance sur le marché de nouveaux produits.
Val de loire Le 10 juillet 2020 à 07:54:06
Monsieur le ministre. Pouvez vous vraiment agir en tant qu'agronome? Vous prenez une direction électoraliste, car les écolos sont 20 fois plus nombreux que les agriculteurs. Vous aurez contribué à la disparition lente mais assurée des régions dites marginales,ou le glyphosate à sauvé des exploitations.Vous supprimez l activité économique d un grand territoire pou laisser la place à une zone de grande friche ,de parcours à chevaux ,peuplée de loups,de lynx,de ragondins,survolée par les vautours.Tout cela pour contenter une partie de la population qui parle sans connaître les réalités scientifiques et économiques .Un demi siècle de recherche, de vulgarisation d'une technique qui a fait ses preuves dans le monde entier ,sans qu'il n'y ait à ce jour ,aucune preuve de sa nocivité lorsqu'elle est appliquée suivant les recommandations d'usage.
lenolog Le 10 juillet 2020 à 06:57:06
Le glyphosate ne présente pratiquement plus d'intérêts pour la viticulture tant la résistance de la flore est devenue exponentielle...ergeron, ray-gras... Il faudrait se réveiller, la technologie a bien progressé En grande culture, d'autres types de désherbant sont-utilisés. Non, e ne vois, en toute franchise plus aucune raison de l'autoriser. Arretons de croire que l herbe est un problème !!! C'est souvent la solution...
Jean Le 10 juillet 2020 à 06:26:07
Il est grand temps de supprimer tout les produits chimiques dans nos sols, pour notre santé et celle de nos enfants.
bourvil Le 09 juillet 2020 à 15:30:55
Monsieur le ministre Denormandie expliqué nous ce que veut dire: Deux tiers des exploitations sont pratiquement sorties du glyphosate, ou bien vous vivez hors sol comme toute la macronie et d'un, ou bien vous avez les yeux bandés de deux, de toute évidence vos estimations sont lunaires car elles ne correspondent pas à la réalité du terrain. Je vous remercie d'avance pour votre explication, et très enclin à lire votre narratif.
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé